Pays de la Loire : comme ailleurs l'autoroute est dangereuse pour ses serviteurs

La collision entre une automobile et un véhicule de sécurité sur l'autoroute A11 aux environs du Mans dimanche 5 juillet vers 13h a fait 3 blessés dont un gravement, c'est la 26ème collision depuis le début de l'année contre ceux qui sont chargés de notre sécurité sur le réseau Vinci-Autoroutes !

Ce qui reste d'un fourgon de patrouille percuté par le conducteur d'un camion distrait exposé à proximité d'un péage de Vinci Autoroutes
Ce qui reste d'un fourgon de patrouille percuté par le conducteur d'un camion distrait exposé à proximité d'un péage de Vinci Autoroutes © Frédéric Dugit / MAXPPP
L'autoroute est réputée moins accidentogène que le reste du réseau routier. Et pourtant pour la 26ème fois depuis le début de l'année un fourgon de patrouille de Vinci-Autoroute a été percuté par un automobiliste.
Comme si sa couleur jaune, ses zébrures rouges, ses gyrophares en action, ses messages indiquant une opération de secours étaient invisibles.
L'automobiliste a encastré sa voiture directement dans la camionnette ! Bilan : 3 blessés dont un gravement atteint.
Le fourgon de patrouille en protection d’une caravane en panne heurté par un véhicule sur l’autoroute A11
Le fourgon de patrouille en protection d’une caravane en panne heurté par un véhicule sur l’autoroute A11 © Vinci


Et aussi un 4ème, passablement traumatisé par la violence de la collision. C'est l'employé ! Il est au service des automobilistes. Physiquement il n'a pas été atteint, psychiquement, cette personne sait qu'elle est passée à deux doigts de la mort...
 

Des collisions inacceptables !

En cette période de départs en vacances, Vinci, comme les autres sociétés autoroutières, déploie des messages de prévention pour attirer l'attention des automobilistes, les rappeler à une vigilance de tous les instants.

"Ces heurts de fourgons sont, dans la grande majorité des cas, la conséquence d’épisodes de somnolence ou d’un manque d’attention de la part des conducteurs à l’origine des accidents. Ils se produisent alors que les agents routiers effectuent des interventions sur le réseau pour protéger des conducteurs en difficulté, en panne ou accidentés, contrôler les équipements ou encore procéder à des travaux." Et c'est inacceptable !

Le baromètre européen publié par la Fondation Vinci Autoroutes début juillet 2020 révèle que les automobilistes français conduisent, ou plutôt se conduisent en... irresponsables !Les Européens dans l'ensemble se situent à quelque chose près dans les mêmes proportions...

 

Des corridors de sécurité virtuels

Ces comportements ont amené les autorités en charge de la sécurité routière a définir de nouvelles règles de "bonne conduite" au volant, et à durcir les amendes pour les contrevenants.

"Depuis septembre 2018, la législation relative au corridor de sécurité est en place. Ce corridor de sécurité consiste en une barrière virtuelle que tout conducteur doit respecter dès l’approche de personnels intervenant sur le bord d’une route, voie rapide ou autoroute. Le non-respect de ce corridor est sanctionné par une contravention de 4e classe, qui entraîne une amende forfaitaire de 135 € et une perte de points selon l’infraction."

Vinci forme ces employés aux questions de sécurité au travail, et communique avec les automobilistes au travers de sa fondation, ou par des campagnes de sensibilisation, messages, affiches apposées sur le bord des routes, et même à l'arrière des poids lourds.

Le site de la sécurité du personnel autoroutier comptabilise les accidents avec des véhicules de sécurité et les personnels en intervention. En 2019, on dénombrait 146 accidents sur les autoroutes françaises. Et déjà 48 de janvier à mai 2020...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité transports économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter