Santé : Malicorne-sur-Sarthe va perdre ses deux médecins en 2021

Publié le
Écrit par Kanwaljit Singh avec Fabienne Béranger

Les deux médecins de la Maison de Santé de Malicorne-sur-Sarthe partent en retraite le 1er avril et le 1er septembre 2021. À ce jour aucun remplaçant n’a été trouvé. Les élus se mobilisent.

Le docteur Pierre Sauves, 66 ans, est installé à la Maison de santé de Malicorne-sur-Sarthe depuis 2014. Il part à la retraite dans huit mois et à ce jour aucun futur remplaçant n’a été trouvé.

Ce généraliste s’occupe de près de 2500 patients et il est inquiet pour la suite.

"J’aurais dû partir à la retraite il y a un an déjà et c’est inquiétant de laisser des patients en errance sans savoir comment ils vont faire plus tard pour trouver un médecin et avoir une prise en charge", dit le médecin.

La Maison de santé de Malicorne-sur-Sarthe va perdre ses deux seuls médecins généralistes en 2021.

Le Docteur Pierre Sauves est conscient que ce serait une catastrophe si aucun médecin ici ne prend le relais. "À la Maison de santé, on reçoit au moins trois appels chaque jour pour nous solliciter en tant que médecin traitant, nous sommes dans l’obligation de refuser et nos patients ici doivent parfois attendre plusieurs semaines pour obtenir un rendez-vous. Alors imaginez comment ça va être si aucun médecin ne s’installe ici ?".


Les Malicornais redoutent le désert médical

De leur côté, les Malicornais redoutent l’avenir, "ceux qui ont l’habitude d’aller voir ces médecins vont devoir en chercher un autre, c’est vraiment embêtant" nous confie une habitante.
Un couple qui va bientôt s’installer dans la commune est inquiet : "nous sommes acquéreur sous peu et il nous faudra obligatoirement un médecin car nous sommes tous les deux sous traitement".

Malicorne-sur-Sarthe mais également les communes alentours dépendent de la maison de santé et des deux médecins en poste actuellement.
Après leur départ, ce sont entre 5 000 et 6 000 patients qui se retrouveront sans généraliste.


Face à ce constat, les élus sont inquiets pour la santé de leurs habitants et tentent de se mobiliser pour trouver un voir plusieurs médecins.
Carole Roger, maire de Malicorne-sur-Sarthe, lance un appel : "Si un médecin est candidat ici, nous serions ravis de l’accueillir, on a des locaux, une maison de santé pluridisciplinaire, des équipements aussi pour qu’il puisse s’installer avec sa famille".
 

80 000 personnes dans la Sarthe sont privées de médecin traitant

Selon Dominique Dhumeaux, premier vice-président des maires ruraux de France, à ce jour "80 000 personnes dans la Sarthe sont privés de médecins traitant".

Face à ces chiffres, l’association des citoyens contre les déserts médicaux (ACCDM), dont l’antenne sarthoise est menée par le docteur Laure Artru, vient d’adresser un courrier au Premier ministre Jean Castex et au ministère de la Santé afin de rétablir le droit à la santé pour tous en luttant contre la désertification médicale en France.

L’association menace de déposer une plainte contre l’État en cas de refus ou d’absence de réponse du gouvernement.