En Sarthe, une plateforme permet aux agriculteurs d'aller voir (pour les vacances) si l'herbe est plus verte ailleurs

Qui aime partir en vacances ? Quasiment tout le monde. Seulement tout le monde ne peut pas toujours. Et notamment les  agriculteurs. Des associations leur proposent des remplaçants temporaires, histoire d'aller prendre l'air.
 

Les agriculteurs de la Sarthe peuvent se faire remplacer pour aller se mettre au vert pendant les vacances
Les agriculteurs de la Sarthe peuvent se faire remplacer pour aller se mettre au vert pendant les vacances © France 3 Pays de la loire
Ce matin c'est la première mise au pré des animaux pour Olivier. Ouvrier agricole pour le Service remplacement de la Sarthe, il est venu prêter main forte à Julien sur son exploitation tout en bio de 90 vaches laitières et dont l'associé est parti en vacances.

"Depuis que je me suis installé, on a mis en place chacun 15 jours de vacances à l'année, explique l'agriculteur, on fait appel à un remplaçant, et même pour l'associé, quand je pars en vacances, je suis plus serein" explique Julien Ribeau, agriculteur au Gaec de la Rose des Vents.

Au terme de la semaine, Julien recevra une facture du Service remplacement sur laquelle il pourra bénéficier d'un crédit d'impôt de 50% et ce n'est pas le seul avantage.

" On a juste un coup de téléphone à passer pour les prévenir de nos dates, poursuit Julien, ils gèrent le recrutement du salarié, du remplaçant et la gestion administrative, c'est plutôt agréable de ne pas avoir à s'occuper de la paperasserie"
Olivier fait des remplacements dans les fermes pendant les vacances des agriculteurs
Olivier fait des remplacements dans les fermes pendant les vacances des agriculteurs © France 3 Pays de la Loire
Pour Olivier, qui n'a pas réussi à s'installer, ce statut de CDD lui convient. Congés, maladie, accident, il est disponible toute l'année.

"Août, j'ai déjà 3 semaines de prises, remplacement de traites sur Ligron, Vilaines, et je reviens ici l'autre semaine, fin août, énumère-t-il, la semaine prochaine, pour l'instant, je n'ai rien mais j'ai bon espoir d'avoir quelque chose". 

Olivier est l'un des 300 CDD du service remplacement de la Sarthe, qui compte également 13 CDI.  

"C'est une vraie école de formation pour des jeunes salariés qui veulent ensuite travailler dans le monde agricole, explique Pascal Jousse, vice-président régional du Service Remplacement, ils "vont découvrir différentes méthodes de travail, donc c'est une vraie expérience qui est acquise par le salarié".

Même si le service remplacement peine à recruter, les Pays de la Loire restent malgré tout en tête des régions françaises avec près de 100 000 journées de remplacement par an.

► Le reportage de notre rédaction
Les agriculteurs aussi ont le droit de partir en vacances


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie vacances sorties et loisirs