Prix d’Amérique 2020 : le cinquième sacre de Jean-Michel Bazire ?

Jean-Michel Bazire a soulevé son quatrième trophée en tant que driver en 2019. / © Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Jean-Michel Bazire a soulevé son quatrième trophée en tant que driver en 2019. / © Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Comme en 2019, le Sarthois Jean-Michel Bazire est encore bien armé pour décrocher l’Amérique. Ses trois chevaux font partie des meilleurs trotteurs européens. Pour la Sarthe, la famille Abrivard présentera Excellent, impressionnant dans les préparatoires.

Par Charles Lemercier

On prend les mêmes et on recommence ? L’an dernier, Jean-Michel Bazire a placé trois de ses pensionnaires aux quatre premières places de la course la plus attendue de l’année. Bélina Josselyn (1ère), la favorite, Looking Superb (2e), la surprise, et Davidson du Pont (4e), le jeune aux dents longues, ont été impressionnants.

Cette année, pour les 100 ans du Prix d’Amérique, ces trois chevaux feront partie des favoris et notamment Davidson du Pont. « Il aurait sans doute gagné s’il n’avait pas résisté [à une concurrente en milieu de course] », confiait « JMB » après la course. Il paye son effort pour finir mais se fait remarquer.
 

Prix de Bretagne : Davidson du Pont déjà impérial

Prix de Bretagne 2019

En novembre, ce mastodonte au poitrail sculpté a déjà montré sa forme en gagnant le Prix de Bretagne, la première course qualificative. Lors de l’ultime préparatoire, à quinze jours du jour J, il a impressionné ! Alors qu’il trottait toujours dans les derniers quand il a été décalé à l’entrée de la ligne droite par son driver Franck Ouvrie, finissant à pleine vitesse. Troisième.
 

Prix de Belgique : Bélina Josselyn en veut encore

Prix de Belgique 2020

Dans cette course, la tenante du titre a rassuré ses preneurs après plusieurs courses de préparation où elle est restée discrète. La ballerine, c’est son surnom, gagne avec assurance mais en s’employant. Trop ? Elle rassure son mentor qui se demandait si elle avait encore le moral. Les jambes, ça oui ! Elle l'a montré à l'entraînement.

Les chevaux de Jean-Michel Bazire auront fort à faire face à Face Time Bourbon. Le plus jeune de la course sera l’autre grand favori, enchaînant les victoires depuis ses débuts. C’est un Normand, entraîné dans l’Orne par Sébastien Guarato qui aura aussi trois autres partants dont Bold Eagle, double vainqueur de l’Amérique (2016, 2017). Ce champion, quelque peu vieillissant, sera associé au Vendéen Eric Raffin qui rêve toujours d’un premier sacre dans le Prix d’Amérique.
 

Prix Ténor de Baune : Excellent, tout simplement

Prix Ténor de Baune 2019

Pour déjouer les Normands, la Sarthe aura un autre atout dans son jeu avec Excellent, le pensionnaire de la famille Abrivard a impressionné et sera un coup de poker pour les joueurs. Capable du meilleur comme du pire : il est parti au galop et n’a pas fait sa course dans le Prix de Belgique. Précédemment, il a marqué les esprits en se qualifiant dans un temps canon dans le Prix Ténor de Baune.   

C’est un pur produit de la Sarthe où il est né et élevé. C’est une histoire de famille qui se poursuit jusque sur le sulky puisque le driver n’est autre qu’Alexandre Abrivard, le fils de l’entraîneur.

Les partants 

Sur le même sujet

Les + Lus