Sarthe : ils manifestent contre l'implantation d'éoliennes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Gadet
Les opposants à l'implantation de parcs éoliens se sont rassemblés ce samedi au Mans, place de la République puis devant la Préfecture.
Les opposants à l'implantation de parcs éoliens se sont rassemblés ce samedi au Mans, place de la République puis devant la Préfecture. © Marc Yvard-FTV

Près de 200 personnes, membres d'associations ou maires de communes rurales, se sont rassemblées devant la préfecture du Mans, ce samedi matin pour dénoncer la prolifération de projets de parcs éoliens sur leurs territoires.

Une trentaine d’associations appelaient à un rassemblement citoyen, ce samedi 23 octobre au Mans, afin de clamer leur opposition à " la prolifération anarchique des éoliennes".

Certains maires et associations dénoncent notamment les sollicitations des promoteurs immobiliers qui souhaitent implanter des éoliennes sur leurs communes sans prendre en compte les spécificités des territoires. Dans le département une vingtaine de projets de parcs est à l'étude, des projets portée par des groupes privés.  

Les manifestants estiment être dépossédés de leur pouvoir de décision quant à l'installation de ces parcs.

Ils souhaitent que la réglementation sur l'implantion des éoliennes soit renforcée, que "les avis des conseils municipaux des communes concernées, y compris limitrophes, soient pris en compte et que soit doublée la distance minimum entre les habitations et les machines, fixée aujourd'hui à 500 mètres".

Le reportage de notre rédaction :

En 2021, seulement six parcs éoliens sont en fonctionnement dans la Sarthe, ce qui représente 26 éoliennes en service. Ce département est celui qui produit le moins d’énergie éolienne dans les Pays de la Loire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.