Sud-Sarthe : la cueillette des pommes a débuté avec 3 semaines de retard

Cette année, les arboriculteurs sarthois en voient "des vertes et des pas mûres". Les conditions climatiques, le gel, la grêle et le manque de chaleur ont provoqué une maturité du fruit plus tardive.
Marc Yvard / Francetélévisions
Marc Yvard / Francetélévisions

 

Depuis quelques jours, dans les vergers de la Maison Leroy à Oizé, les cueilleurs font leur premier passage dans les rangs pour récolter les pommes les plus rouges.

Cette année, la récolte est tardive et s’annonce moins prometteuse que l’an passé. Elle atteindra entre 5 à 10 % en moins qu'une année normale.

Seulement des imperfections apparaissent :

Cette année, on a un fruit qui va être plus petit en terme de calibre et qui pourrait avoir des impacts à cause du gel d'avril

Aude Kandaperredy, responsable Cultures

Des défauts qui peuvent modifier sa destination géographique. Face au marché français qui attend du gros calibre, cette entreprise familial va devoir s'adapter :

On avait réaxé depuis 2-3 ans quasiment que du marché français. Aujourd'hui, on sait qu'on va devoir aller chercher 30 à 40 % de marchés à l'export

Pierre Leroy, arboriculteur

Une autre conséquence dûe au retard de la maturité du fruit s'ajoute, sa mauvaise conservation :

Plus on avance dans le début de l'automne, les journées sont humides, souvent sous la pluie. On rencontre alors des problèmes de stockage

Aude Kandaperredy, Responsable Cultures

Certaines pommes n’attendront pas pour être dégustées. L’entreprise familiale labellisée verger écoresponsable ouvrira ses portes au public ce samedi 11 septembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ils sont les pays de la loire culture terroir culture régionale agriculture économie