Suicide de deux détenus, l'un à Nantes, l'autre à Angers

La maison d'arrêt d'Angers, dans le Maine-et-Loire / © PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP
La maison d'arrêt d'Angers, dans le Maine-et-Loire / © PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP

Série noire dans les prisons. Un détenu d'une soixantaine d'années s'est suicidé, vendredi 17 août, au centre de détention de Nantes. Un autre détenu d'une trentaine d'années, incarcéré à la maison d'arrêt d'Angers, s'est aussi pendu dans sa cellule, lundi 13 août.

Par ED avec AFP

L'information a été confirmée par l'AFP. Un détenu d'une soixantaine d'années s'est suicidé vendredi au centre de détention de Nantes. Un autre détenu d'une trentaine d'années, incarcéré à la maison d'arrêt d'Angers, s'est aussi pendu, lundi dernier dans sa cellule.

Un massage cardiaque pratiqué par un surveillant a permis de faire repartir le cœur du détenu d'Angers. Mais, transporté à l'hôpital, celui-ci est finalement décédé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Depuis le 1er janvier, 60 détenus se sont donné la mort dans les prisons françaises, selon un décompte de l'administration pénitentiaire au 23 juillet. Au total en 2017, 117 suicides ont été comptabilisés dans les prisons françaises, soit un taux de 14,6 pour 10.000 écroués.

Sur le même sujet

Les + Lus