Coronavirus - Puy du Fou : dans les allées vides du parc vendéen

Pendant les vacances de printemps, les allées du Puy du Fou accueillent habituellement jusqu'à 15 000 personnes par jour. Cette année, confinement oblige, le parc est vide et les oiseaux des spectacles restent cloués au sol. Nos journalistes sont allés prendre de leurs nouvelles.

C'est normalement à cette période qu'ils s'animent, cette année, les décors du Puy du Fou sont vides et silencieux.
C'est normalement à cette période qu'ils s'animent, cette année, les décors du Puy du Fou sont vides et silencieux. © Eleonore Duplay
Le bal des oiseaux fantômes n'a jamais aussi bien porté son nom. Pas un spectateur dans les gradins, pas un battement d'aile. Cette année, les 750 volatiles restent en coulisses, et ne croisent que quelques employés pour leurs soins quotidiens. Comme Elie Challet, fauconnier :

Boston, c'est un jeune pygargue à tête blanche, il a un an et demi. Là je le pèse, il pèse 3,4 kg, ça m'assure qu'il est en bonne santé.

Le parc du Puy du Fou n'ouvrira pas ses portes avant au moins le 14 mai.
Le parc du Puy du Fou n'ouvrira pas ses portes avant au moins le 14 mai. © France 3 PDL/Elodie Soulard

Il reste un endroit où l'activité bat son plein : le chantier du nouveau luxueux complexe du parc. Hôtel et centre des congrès devaient ouvrir le 4 avril. Ils seront finalement terminés à la fin du mois. "Le 17 mars dernier à midi, les 47 entreprises présentes pour ce chantier ont quitté le Puy du Fou, explique Laurent Albert, directeur du grand parc. On s'est retrouvés de 200 salariés à 0. Donc au lieu de faire 15 jours de chantier, on va le faire en un mois."
Au total depuis un an et demi, 62 millions d'euros ont été investis pour la saison 2020.

Une réouverture surveillée

Difficile de prévoir exactement quand le parc pourra de nouveau ouvrir ses portes. Pour l'instant, les billets sont en vente à partir du 14 mai. Les spectacles de la Cinéscénie, eux, ne débuteront que le 24 juillet.
 
Selon la direction, en avril, le parc aurait déjà perdu plusieurs millions d'euros. Son président, Nicolas De Villiers, l'affirme, dès que l'ouverture sera possible,"il y aura un certain nombre de mesures mises en place à l'intérieur du parc". L'accès au gel hydroalccolique, la multiplication par 3 des équipes d'hygiène, l'instauration d'équipes dédiées à la surveillance des distances entre les familles. La circulation des visteurs sera également organisée différemment avec probablement une jauge réduite et plus de représentations.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
puy du fou culture patrimoine coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter