Coronavirus : en Vendée "Chanson d'occasion" propose des concerts dans les jardins pour compenser l'annulation des dates

Face à l'adversité, il faut se montrer modeste. Alors qu'il devait se produire dans des festivals accueillant jusqu'à 1000 personnes, le trio vendéen "Chanson d'occasion" devra se contenter d'un public bien plus réduit. L'idée pour rattraper la saison est de jouer à domicile dans les jardins.

En Vendée, on pourra s'offrir un concert privé dans le jardin avec "Chanson d'occasion".
En Vendée, on pourra s'offrir un concert privé dans le jardin avec "Chanson d'occasion". © Chanson d'occasion
Costumes ou chemises colorées, chaussettes coordonnées (ou pas), ils sont trois, Matthias Bourmaud et François Joubert à la guitare et au chant, Emmanuel Logeais à la contrebasse.

Proches de la quarantaine, ils ont su garder (cultiver) un style étudiant, statut qu'ils avaient pourtant quitté déjà lorsqu'ils ont formé le groupe "Chanson d'occasion" en 2013.

Leur répertoire : les tubes de la chanson française mais revisités façon jazz manouche. 

François sortait avec Soizic lorsqu'il a rencontré Mathias. Elle a vite vu que les deux musicos avaient des choses à écrire ensemble et les a invités à se marier. Enfin... Soizic a épousé François mais François s'est associé avec Mathias, vite rejoint par Emmanuel qui avait lui-même joué avec Mathias dans une première vie musicale avec "Guerilla Freska".

Le décor est planté.

40 dates annulées

Mais plantée aussi la saison 2020 du trio. Une quarantaine de dates dont le Festival d'Avignon. Le virus est passé par là, infectant tous les rendez-vous sympas (et les autres) de ce printemps 2020 et de l'été à suivre.

Le trois vendéens, originaires des environs de La Roche-sur-Yon n'ont pas pété une corde pour autant et ont sollicité une plateforme de financement de projets, Vendée-up, pour tenter de sauver leur saison... et leur statut d'intermittent. Parce qu'au delà des cachets qu'ils n'avaleraient pas, il fallait alligner les heures permettant d'avoir accès à l'assurance chomage spécifique des gens du spectacle.
Et les voilà aujourd'hui engagés dans une trentaine de rendez-vous... dans des jardins. 

L'idée est simple : puisque les concerts sont annulés, le trio propose de se produire dans votre jardin. Vous réunissez 50 spectateurs (15 €/personne) et "Chanson d'occasion" débarque avec sa scène (en cours de construction), le son et la lumière. Bon, on évitera la courette ou pousse péniblement le plan de persil, il faut quand même au minimum 100 m².

La réservation se fait sur Vendée-Up, le groupe voit ensuite si la date est compatible avec son calendrier déjà bien rempli, une trentaine de rendez-vous sont déjà pris.
 

Des demandes en Suisse

"On a déjà eu des demandes dans le nord de la France, le sud, en Suisse, des endroits où on était déjà allé et où on continuait de nous suivre" confie François Joubert.

Le groupe se limite pour le moment aux jardins de Vendée car on ne sait pas comment va évoluer le déconfinement et si la réglementation permettra d'émigrer vers des jardins plus lointains. Il faudra aussi que les réunions de 50 personnes soient à nouveau autorisées.

Nom de l'opération : swing sur le gazon. 

"En espérant, dit le programme, que nos boutures puissent faire fleurir des idées dans vos théâtres de verdure et entretiennent les racines auxquelles nous sommes liés, la culture n’aura jamais si bien porté son nom."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société culture spectacle vivant
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter