• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Golden Globe Race : Istvan Kopar est quatrième, il a passé la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne

Istvan Kopar, en juillet 2018, deux jours avant le départ de la course à la voile autour du monde et sans escale / © Maxppp
Istvan Kopar, en juillet 2018, deux jours avant le départ de la course à la voile autour du monde et sans escale / © Maxppp

Le skipper Américano-Hongrois, Istvan Kopar quatrième du classement de la Golden race, a passé la ligne d'arrivée.

Par Jean-Marc Lalier

Après 30 000 miles en solitaire autour du globe, avec 3 portes de passage obligatoires, le skipper Américano-Hongrois, Istvan Kopar à bord de son voiler Puffin Tradewind 35 vient de franchir, vers midi, la ligne d’arrivée de la Golden Globe Race, après 262 jours de navigation.
 

Une belle performance pour ce compétiteur de 66 ans qui a pourtant connu, dès le début de la course, des problèmes de direction qui ont entaché son tour du monde en solitaire. Des problèmes qui persistent, signalant hier, que la pale de son gouvernail de remplacement sur son régulateur d’allure est trop courte et sort de l’eau. 

Pour suivre la progression la fin de sa course.
 
Golden Globe Race : l'arrivée éminente d’Istvan Kopar aux Sables-d'Olonne / © Damien Raveleau / France3
Golden Globe Race : l'arrivée éminente d’Istvan Kopar aux Sables-d'Olonne / © Damien Raveleau / France3


Istvan Kopar, un Américain New-yorkais d’origine hongroise, est navigateur professionnel et Capitaine diplômé de la garde-côtière américaine, depuis des décennies. 
Il a enregistré plus de 60 000 miles nautiques à son compteur, en naviguant en solitaire. L’exploit dont il est le plus fier à ce jour, a été de réaliser un tour du monde en solitaire avec une escale, mais sans GPS, en 1990/91. Il s’est appuyé uniquement sur le repérage au sextant, les tracés de cartes manuelles, et les prévisions météorologiques reçues en code Morse.
En voguant sur son bateau de 31 pieds, qu’il avait construit lui-même, Istvan a accompli le voyage en temps record compte tenu de la taille de son voilier. Il prit aussi la barre du voilier vainqueur du Hong Kong Challenge, course de voile autour du monde, en 1996/97.
Il a fait parti des premiers finalistes, en 1992, dans la course transatlantique « 500-Columbus », et remporté le Trophée Kapry en 1995, à l’Atlantic Rally for Cruisers (ARC).

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus