• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Coupe de France : après l'ouverture du score, les Vendéens ne lâchent rien

Rodrigue Bongongui entre Adrien Rabiot et Yuri Berchiche, lors de la première mi-temps de la finale. / © DAMIEN MEYER / AFP
Rodrigue Bongongui entre Adrien Rabiot et Yuri Berchiche, lors de la première mi-temps de la finale. / © DAMIEN MEYER / AFP

Face au Paris Saint-Germain, l'équipe de Stéphane Masala a fait bloc pendant 25 minutes, avant l'ouverture du score de Giovani Lo Celso. 

Par Simon Auffret

Les Herbiers plient mais ne rompent pas. Bien regroupés en bloc dans leur moitié de terrain, les joueurs de Stéphane Masala résistent aux offensives nombreuses des Parisiens pendant le premier quart d'heure de la première période de cette finale au stade de France.

Le cadre est touché une première fois par Giovani Lo Celso, sur remise d'Mbappe dès la 5 ème minute. Le passeur devient frappeur, deux minutes plus tard : le jeune parisien butte une nouvelle fois sur le poteau, sans succès. Giovani Lo Celso retentera sa chance à la 21 ème, puis à la 25 ème : ce sera la bonne pour l'Argentin.


Le PSG mène 1-0, et une nouvelle rencontre commence : celle de la résistance pour les Vendéens. Les Parisiens, avec un Thiago Motta bien placé en chef d'orchestre du jeu offensif, gardent le pied sur le ballon. Les Herbretais récupèrent plusieurs ballons, mais la relance est difficile face à Thiago Silva et la défence parisienne.

Les joueurs rentrent au vestiaire sur le même score. La performance est plus qu'honorable pour les Herbiers, fidèles à leur  projet de jeu même après l'ouverture du score.



A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus