• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Coupe de France : la tête haute, Les Herbiers s'inclinent face au Paris Saint-Germain

Le capitaine des Herbiers, Sébastien Flochon, porte la coupe de France avec Thiago Silva. / © FRANCK FIFE / AFP
Le capitaine des Herbiers, Sébastien Flochon, porte la coupe de France avec Thiago Silva. / © FRANCK FIFE / AFP

Dans un stade de France rouge et noir pour l'occasion, les Vendéens ont donné de la voix sans pour autant pouvoir résister au groupe parisien. Défaite 2-0, sans jamais démériter les Herbiers terminent un parcours exemplaire de petit poucet de cette Coupe de France.

Par Simon Auffret

Cette 49 ème minute aurait pu être un tournant du match. Sur un nouveau corner parisien, les défenseurs repoussent un ballon de Marquinhos sur leur ligne de but, avant que Kylian Mbappe ne pousse le ballon au fond des filets. D'abord validé, le but est finalement annulé après visionnage par l'arbitre de l'assistance vidéo : Marquinhos semble en effet repousser le ballon du bras.

Les Herbretais, soulagés, reprennent leur travail défensif en tentant, à chaque ballon récupéré, de relancer le jeu vers les cages de Kévin Trapp. Le gardien parisien touche son premier ballon, sans inquiétude, à la 53 ème minute.

Nouveau danger à la 69 ème, quand Mbappé sur une passe en retrait fait face, à bout portant, au portier herbretais. Matthieu Pichot tient sa garde sur sa ligne, le score reste à 1-0 pour les Parisiens.

Jusqu'à la 72 ème minute, avec la première percée dans l'axe d'Edison Cavani, qui trompe d'un crochet la ligne de défense vendéenne. Matthieu Pichot sort vite et fait faute : le Parisien transforme son penalty, frappé fort sur la gauche du but. Le gardien du VHF touche mais ne dévie pas le ballon, qui termine au fond des filets. 2-0.

Les Vendéens vont tirer leur premier corner à la 89 ème minute, bien renvoyée par Edison Cavani. Clément Couturier lancera dans le temps additionnel une grande course en solitaire sur le côté gauche, mais échouera à contourner Kevin Trapp, attentif dans sa surface.

La suite du match se déroulera sans temps fort des deux côtés du terrain. Les Herbiers sont loin d'avoir démérités face au Paris Saint-Germain : le miracle n'a pas eu lieu, mais la déroute est bien loin !

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus