• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : pour Mya, Frédéric Péron a nagé six heures entre le continent et l'Île-d'Yeu ce lundi

Le nageur Frédéric Péron avant son départ à la nage pour l'île d'Yeu, le lundi 8 juillet 2019 / © France Télévisions Damien Raveleau
Le nageur Frédéric Péron avant son départ à la nage pour l'île d'Yeu, le lundi 8 juillet 2019 / © France Télévisions Damien Raveleau

C'est un nageur pas comme les autres. il s'est s'entraîné pendant des mois au multiplexe aquatique du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée. Son but est atteint : rejoindre l'Île-d'Yeu à la nage cet été. Il s'est jeté à l'eau ce lundi 8 juillet.

Par GS, avec RB

Ce lundi 8 juillet 2019, Frédéric Péron s'est jeté à l'eau, plein d'espoir.
Objectif : rallier Notre-Dame-de-Monts à l'Île-d'Yeu (Vendée), à la nage. La distance, en ligne droite, jusqu'à la plage des Sapins est de 11 miles nautiques, soit un peu moins de 20 km.  Il s'est s'entraîné au multiplexe aquatique du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Un défi sportif destiné à faire connaître la maladie de Mya, une petite fille de 4 ans atteinte d'une maladie génétique, non identifiée à ce jour.
Elle souffre d'un retard moteur et de la parole... Ses soins ne sont pas pris en charge... Frédéric Péron veut récolter des fonds, il était très ému avant son départ.
Après six heures de traversée, des dizaines de personnes attendaient Frédéric Péron sur une plage de l'île d'Yeu à la mi-journée.

La vidéo publiée sur la page Facebook "Les rêves de la Luciole"  

 " Comme un marathon "

À 3 ans, Mya est atteinte d'un retard de développement global avec un retard psychomoteur. Les médecins suspectent une maladie génétique rare.

" Ma fille a le physique d'une enfant de 4 ans mais en terme d'apprentissage, elle est au niveau d'un enfant d'un an ", simplifie Claire Groissard, la maman de Mya.
Mya et sa famille. / © Jean-François Brossier.
Mya et sa famille. / © Jean-François Brossier.


Lorsque la famille a vu la volonté de Frédéric Péron de nager pour une association, elle l'a tout de suite contacté. " Sa démarche nous parle beaucoup, confie Claire Groissard. Nous sommes une famille de sportifs et ce que ma fille endure chaque jour, le kiné, les stages intensifs pour apprendre à marcher et à parler, c'est comme un marathon."

La maman de Mya ajoute : "Frédéric fait preuve de force et de courage, à l'image de notre fille. C'est un beau moyen de montrer ce qu'elle traverse et de parler du combat que nous menons dans notre association Les rêves de la Luciole."


Un sportif engagé

Frédéric Péron est enseignant au collège Garcie Ferrande de Saint-Gilles-Croix-de -Vie. Très sportif, il a voulu réaliser ce défi pour qu'un jour, Mya, elle aussi " puisse utiliser ses bras et ses jambes comme dans ses rêves" .

Pour se préparer, il s'est entraîné chaque semaine : séances de natation régulières, courses à pied et entretien physique quotidien.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus