AVC : les bons réflexes pour sauver des vies

En France, 50.000 personnes décèdent chaque année d’un AVC. Laurence sait qu'elle doit la vie aux bons réflexes de Jean-Guy.

Par E. Soulard - D. Raveleau

Le 7 janvier 2013, Laurence Budet était en formation à la Chambre des Métiers de la Roche sur Yon (85) quand elle a fait un accident vasculaire cérébral. Sa bouche était déformée, sa marche désorientée, Laurence ne se rendait compte de rien. En la croisant, Jean-Guy s'est aperçu que quelque chose n'allait pas. Il l'a assise et a appelé le 15. Ses bons gestes ont sauvé Laurence. 

Problème d’équilibre, crise de vertiges, hypersensibilité, les séquelles de Laurence ne sont pas visibles. Mais ce n'est pas toujours le cas. Elle sait qu'elle revient de loin. Battante, après un an et demi de rééducation, la maman de deux jeunes enfants retrouve petit à petit son autonomie.

En France, 50.000  personne décèdent chaque année d’un avc, un accident qu’on ne peut pas toujours éviter, mais que l’on peut prévenir. C’est le message que veut faire passer l'association AVC 85 44.

En France, l’AVC est la première cause d'handicap chez  l’adulte.


Une paralysie du visage du bras, de la jambe, une difficulté à parler... sont des signes qui doivent inquiéter l’entourage. Le temps d’intervention est compté lors d'un AVC. Pour limiter les séquelles, le malade doit être pris en charge par une équipe médicale dans les 4h.

Lors de son accident, Laurence a été secourue très rapidement. Aujourd’hui, elle transmet, à son tour, les réflexes à adopter, les gestes qui sauvent !

Elodie Soulard et Thierry Poirier ont suivi Laurence lors d'une journée de sensibilisation à La Roche sur Yon.

Laurence, après son avc

reportage d'E. Soulard - T. Poirier - N. Guilbaud

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus