Le Puy du Fou dévoile son nouveau spectacle dédié au cinéma, le Mime et l'Étoile

Publié le Mis à jour le

Le parc vendéen a présenté sa nouvelle attraction mercredi 8 mars. Intitulé "Le Mime et l'Étoile", le spectacle met à l'honneur les débuts du septième art en France.

C'est l'histoire d'un mime tsigane qui tombe amoureux d'une étoile, une actrice montante du cinéma. Une idylle si intense qu'elle réussit à donner la couleur et le son au cinéma muet, noir et blanc. 

Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou, présente en ces termes le nouveau spectacle imaginé, créé et bientôt interprété au sein du parc : Le Mime et l'Étoile.

Cette création est une nouvelle proposition artistique et technique du Puy du Fou, qui veut faire voyager le spectateur au cœur des débuts du septième art en France. 

Le spectacle permet de se plonger dans l'univers du cinéma au moment de son invention.

Nicolas de Villiers

Président du Puy du Fou

Immersion dans un studio de tournage

Le spectacle est conçu comme un film d'époque. La musique et les dialogues des personnages ne sont pas audibles, mais projetés, écrits, sur le décor.

Les spectateurs se trouvent immergés dans un studio de cinéma comme s'ils étaient invités par le réalisateur à assister au tournage d'un film évolutif.

Il n'y a pas de limite claire entre les coulisses et le tournage. On oublie qu'on est dans un studio pour être projeté dans le film.

Nicolas de Villiers

Président du Puy du Fou

L'histoire d'amour entre les deux protagonistes devient un message poétique : "L'amour peut tout, il permet le prodige du passage du muet au son et du noir et blanc à la couleur", commente le président du Parc. 

"Nous n'avions pas trouvé l'occasion artistique pour représenter le cinéma jusqu'ici, mais nous sommes heureux de montrer que le septième art entre en scène. C'est formidable parce qu'il fascine et qu'il fait rêver", raconte Nicolas de Villiers.

Ode à la Belle époque et aux prémices du cinéma

L'année 2023 est décidemment placée sous le signe du septième art pour le parc, qui a sorti son premier film, Vaincre ou mourir, le 25 janvier. Son scénario se déroule juste après la Révolution française et met en scène le combat entre royalistes et républicains.

Le Mime et l'Étoile est, quant à lui, une ode à la Belle époque (de la fin du XIXème jusqu'en 1914) et au bouillonnement de créativité et d'inventivité qui la caractérise. 

C'est une période créative et inventive, qui  a une forme d'insouciance parce qu'elle ne voit pas venir la Première Guerre mondiale.

Nicolas de Villiers

Président du Puy du Fou

Pour le président du Puy du Fou, le spectacle est aussi une reconnaissance des racines françaises du cinéma, "des frères Lumière à Georges Méliès"

Un investissement de plus de 20 millions d'euros

Le spectacle se déroule en travelling* grâce à un "système qui permet de transporter le spectacle sur deux kilomètres".

Ce mécanisme sert à donner le sentiment au public qu'il se déplace, alors que ce sont les décors et personnages qui sont transportés par une machinerie conçue spécialement pour la mise en scène du Mime et de l'Étoile.

Le Puy du Fou a investi plus de 20 millions d'euros pour cette création artistique, dont la conception a duré 3 ans. Il s'agit du plus gros budget déboursé par le parc pour un spectacle. Au total, 1 200 personnes ont travaillé à sa réalisation.

Un théâtre de 3 800 m2 capable d'accueillir 2 000 personnes a été construit. "Le chantier a duré 18 mois, il a démarré en janvier 2021. Il ne nous reste que les installations techniques et la décoration", détaille Simon Brunet, chef de projet. 

Un spectacle joué huit fois par jour

Le Puy du Fou annonce avoir pu embaucher une centaine de personnes pour assurer ce nouveau spectacle. Ce recrutement compte des artistes, mais aussi des techniciens, des informaticiens ou des personnes chargées de la maintenance du bâtiment. 

La représentation dure environ une demi-heure. Elle pourra être proposée huit fois par jour pendant une dizaine d'années.

Les 120 rôles du spectacle sont interprétés par 16 comédiens sur scène. Cinquante comédiens se relaieront pour assurer les huit représentations quotidiennes.

"Le Puy du Fou est habitué à présenter de nombreuses représentations du même spectacle sur une même journée, et "Le Mime et l'Étoile" fonctionnera donc de ce point de vue-là comme nos autres spectacles. À titre de comparaison, notre spectacle "Le Dernier panache" peut être joué jusqu’à 7 fois par jour", détaille Lucie Moyon, responsable des relations presse pour le Puy du Fou.

On s'est inspiré de la Belle époque, avec son jazz, ses bals musette, de l'accordéon,...

Nathan Stornetta

Compositeur de la musique originale du Mime et de l'Étoile

Le costumier Olivier Bériot - qui a notamment travaillé sur la série Lupin et plusieurs films de Luc Besson - a imaginé 890 costumes pour ce spectacle. Côté musique, c'est Nathan Stornetta qui était chargé de composer une bande originale. 

Nicolas de Villiers affirme que le Puy du Fou ne fait pas "une course au chiffre, mais une course à l'émotion".

La formule est louable, mais ne saurait camoufler l'investissement colossal que le parc vendéen est capable de fournir pour la production de ses spectacles. Une stratégie gagnante si l'on en croit son record de fréquentation en 2022, avec 2,34 millions de visiteurs. 

Selon Nicolas de Villiers, la saison 2023 s'annonce aussi de bon augure au vu des réservations.

Le Puy du Fou rouvrira ses portes le 8 avril. 

*Le travelling est un déplacement de la caméra, placée sur un chariot roulant sur des rails. Il permet de suivre un sujet en mouvement lors d'une prise de vue cinématographique : se rapprocher, s'éloigner, contourner  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité