• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

La-Roche-sur-Yon : le samedi, tous les bus sont gratuits

Toutes les lignes de bus de l'agglomération de la Roche-sur-Yon sont concernées par la nouvelle gratuité du samedi. / © Boris Vioche - France 3
Toutes les lignes de bus de l'agglomération de la Roche-sur-Yon sont concernées par la nouvelle gratuité du samedi. / © Boris Vioche - France 3

A partir de cette semaine, les bus de l'agglomération de la Roche-sur-Yon sont en accès gratuit chaque samedi. L'objectif est d'inciter les habitants à utiliser les transports en commun et surtout à moins prendre leur voiture.

Par Christophe Amouriaux

L'agglomération de la Roche sur Yon avait un temps envisagé la gratuité complète des transports en commun. La mesure sera finalement plus modeste, mais bien réelle : les bus sont gratuits chaque samedi dès cette semaine. Toutes les lignes sont concernées. Et le premier jour de la mise en service, nos reporters ont rencontré des usagers globalement satisfaits. "C'est bien parce que parfois certains galèrent avec tout ce qui augmentent. C'est bien pour les personnes âgées, les handicapés."

Une utilisatrice des transports qui utilise une carte d'abonnement à l'année émet quand même quelques réserves. "C'est pas terrible parce que ceux qui ne paient pas vont prendre toute la place. Et nous qui payons, on n'aura plus de places dans le bus".

Réduire la part de la voiture dans les déplacements tout en favorisant les transports collectifs, c'est l'objectif de l'agglomération. Le coût de la gratuité du samedi est évalué à 90 000 euros, nous a précisé Laurent Favreau, vice-président de l'agglomération en charge des transports. Pour encourager l'usage du bus pour le "dernier kilomètre", un nouvel abonnement a été créé pour ceux qui garent leur voiture dans un des 3 relais de proximité. Le ticket de bus mensuel est à 7 euros, l'annuel est à 60 euros. En plus de la gratuité du samedi, l'accès aux bus sera également libre en cas de pic de pollution.

L'objectif est écologique mais aussi économique. Il s'agit d'attirer les résidents de la périphérie de la ville. Les commerçants rencontrés ce premier samedi voyaient plutôt d'un bon œil cette initiative.


 

Sur le même sujet

Puy du fou : les chiffres derrière un succès

Les + Lus