Confinement : À Noirmoutier, en Vendée, les résidences secondaires sont contrôlées

La crainte de voir se propager le virus via les résidents secondaires conduit certaines communes à renforcer les contrôles. Sur l'île de Noirmoutier les maisons actuellement inoccupées devront le rester.

À Noirmoutier en l’île les policiers veillent à ce que les maisons fermées le restent.
À Noirmoutier en l’île les policiers veillent à ce que les maisons fermées le restent. © Damien Raveleau
Les vacanciers de la zone C, perçus comme des potentiels vecteurs du virus, ne sont pas les bienvenus sur le littoral vendéen.
Après les annonces de contrôles renforcés aux Sables d'Olonne à l'égard des résidents secondaires, la mairie de Noirmoutier a décidé de renforcer, elle aussi, les contrôles des maisons de vacances.

L'île dispose de 16 000 maisons, dont 11 000 secondaires. Toutes ne sont pas fermées, loin de là.
Selon le maire, Noël Faucher "on estime que 50 à 70% de ces résidences sont occupées. Les gens sont venus à Noirmoutier-en l'île au moment des élections municipales, d'autres au tout début du confinement".

Les opérations de contrôle concernent donc les personnes arrivées sur l'île après le 20 mars, c'est ce que précise cet arrêté Préfectoral.

Contrôles des locations de vacances et des résidences secondaires

      
Elles ciblent aussi les locations saisonnières. 
Toute personne ayant loué une maison, un appartement, un mobil-home devra être en mesure de prouver être arrivé sur l'île avant le renforcement des mesures de confinement.

Deux policiers municipaux font actuellement du porte à porte afin de vérifier le respect de ces nouvelles règles. Tout contrevenant écopera d'une amende de 135 euros.
 
La raison principale du renforcement des contrôles est simple : Noirmoutier ne compte qu'un médecin pour 1500 habitants. Les structures sanitaires de l'île seraient incapables de faire face à une contamination de grande ampleur.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances coronavirus/covid-19 santé société