Golden Globe Race : 26 skippers au départ de l'édition 2022 (pour le moment)

La deuxième édition de la Golden Globe Race partira des Sables d'Olonne le 4 septembre 2022. A un an du départ, skippers et organisateurs sont déjà sur le pont.
Conférence de presse de présentation de la Golden Globe Race 2022, le 2 septembre 2021
Conférence de presse de présentation de la Golden Globe Race 2022, le 2 septembre 2021 © France Televisions - Boris Vioche

Retenez bien la date et l'heure, c'est le 4 septembre 2022 à précisément 13 heures que les marins de la Golden Globe Race s'élanceront au large des Sables d'Olonne pour un tour du monde sans escale, à l'ancienne.

Conférence de presse de présentation de la Golden Globe Race 2022, le 2 septembre 2021
Conférence de presse de présentation de la Golden Globe Race 2022, le 2 septembre 2021 © France Televisions - Boris Vioche

Contrairement au Vendée Globe, qui s'élance également des Sables, la GGR a pour particularité d'être une course sans assistance, les navigateurs se guidant à la boussole et au sextant.

Ils sont actuellement 26 skippers à s'être inscrits à cette édition 2022. Une seule femme parmi eux, la sud-africaine de 39 ans, Kirsten Neuschäfer.

Tous les détails de la course sont par ici

Un fort taux d'abandon pour l'édition 2018

La flotte de la première édition de la Golde Globe Race s'était élancée le 1er juillet 2018 des Sables d'Olonne pour un tour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale.

C'est Jean-Luc Van Den Heede qui a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur après 211 jours 23 heures et 12 minutes passés en mer.

Quatre autres skippers avaient réussi à boucler ce tour du monde sur les 18 qui s'étaient élancés des Sables.

Une course historique

En 1968, ils sont neuf skippers à prendre le départ de la Golden Globe Race. Depuis l'Angleterre, ils veulent faire pour la première fois le tour du monde à la voile, en solitaire et sans assistance.

Un seul terminera la course. Sir Robin Knox-Johnston est alors le premier marin à démontrer qu'un tour du monde à la voile est possible. Le skipper britannique entre dans l'Histoire de la navigation après 313 jours passé seul en mer, sur Suhaili, un voilier de croisière. 

50 ans plus tard, la course est relancée depuis Les Sables d'Olonne, dans les mêmes conditions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
golden globe race sport voile