Jeux Olympiques de Paris 2024. "Oui, c'est un rêve ! "La véliplanchiste vendéenne, Hélène Noesmoen sélectionnée

La véliplanchiste Hélène Noesmen originaire des Sables d'Olonne, vient d'être sélectionnée pour les Jeux Olympiques de Paris. Une reconnaissance pour l'athlète vendéenne de 32 ans.

 "Ça y est, c'est vraiment parti ! Je suis forcément super contente de cette nouvelle. Depuis que j’ai commencé l’iQFOiL, je sais pourquoi je m’entraîne, mais là cela devient réel", pour la Vendéenne de 32 ans, forcément la joie est immense.

Cette annonce me donne plein d’énergie pour la préparation finale. L’objectif est maintenant de tout mettre en place et optimiser les derniers mois de préparation pour aller chercher une médaille et si possible en or

Hélène Noesmoen

Qualifiée pour les Jeux Olympiques de Paris 2024

En France nous sommes une grande nation de marins, et on sait que les places sont très chères, j’ai forcément une pensée pour les Françaises avec qui j’ai partagé cette olympiade sur l’eau. Vivre cette immense fête du sport en France, avec mes proches, mon frère qui est mon entraîneur, et tout le pays qui te porte, c’est sûr que c’est une grande fierté. Cela décuple l’envie d’aller chercher une médaille !

Sablaise d’origine et Vendéenne de cœur, Hélène Noesmoen est née dans une famille de sportifs. Son père, Yves, a effectué une préparation olympique pour les JO de 1984 et été sacré champion d’Europe et du Monde. Une passion qui coule dans les veines de la tribu ; ses trois frères et sœurs ont tous brillé sur des compétitions internationales.

Après être passée par l’optimist, elle débute la planche à voile en 2004, au club des Sports Nautiques Sablais dans lequel elle est toujours licenciée.

Très vite, Hélène prend goût à la compétition. Elle s'offre le titre aux championnats du Monde jeunes en 2007, 2008 et 2012.

Puis, elle grandit au sein du Pôle France où elle peut combiner ses ambitions sportives et sa vie professionnelle. Elle décroche en 2018 son diplôme d’Ingénieur en Génie Civil à l’INSA Rennes. Cette même année, elle remporte une coupe du Monde à Miami (planche à voile RS:X) avant d’intégrer l’équipe de France en 2019.

Un an plus tard, elle plonge dans l’aventure de la planche à voile iQFOIL, qui sera le nouveau support olympique pour les JO de Paris 2024.  La Vendéenne domine la discipline.

Je suis passionnée par mon sport et mon ambition a toujours été d’aller chercher la meilleure des performances… et les Jeux Olympiques, c'est le plus grand événement sportif planétaire. Dans ce sens, oui c’est un rêve !

Hélène Noesmoen

Qualifiée pour les Jeux Olympiques de Paris 2024

En 2023, à l’approche de l’échéance, la concurrence internationale se fait rude et les écarts entre les athlètes se resserrent, mais Hélène Noesmoen se maintient aux avant-postes sur le circuit international. Elle termine 4ᵉ aux championnats d’Europe et 5ᵉ aux mondiaux en août.

En ce mois de février, en manque de vitesse sur le plan d’eau de Lanzarote, elle ne parvient pas à se hisser dans le Top 10 et termine à la 25ᵉ place.

"En France, nous sommes une grande nation de marins, et on sait que les places sont très chères, j’ai forcément une pensée pour les Françaises avec qui j’ai partagé cette olympiade sur l’eau. Vivre cette immense fête du sport en France, avec mes proches, mon frère qui est mon entraîneur, et tout le pays qui te porte, c’est sûr que c’est une grande fierté. Cela décuple l’envie d’aller chercher une médaille !", conclut la véliplanchiste, fermement décidée à inscrire son nom au palmarès de ces JO.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv