• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Roche-sur-Yon : 14ème campagne d’effarouchement des étourneaux

© D. Raveleau - France3
© D. Raveleau - France3

Chaque automne, les étourneaux reviennent à La Roche-sur-Yon. Normalement, ils ne sont que de passage. Mais la chaleur et les lumières de la ville ont tendance à les retenir pour l'hiver. La Ville les pousse à poursuivre leur migration.

Par Damien Raveleau

La campagne d'effarouchement des étourneaux a débuté lundi soir dans le centre ville. La Collectivité a missionné la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Vendée).

Vers 17h30, les premiers étourneaux sont arrivés sur la ville. Puis avant la nuit noire, ils ont plongé dans les arbres encore très feuillus pour y dormir. Mais ce lundi soir, à 20h, les premiers tirs de fusées lumineuses et crépitantes ou détonnantes ont retenti sur les grands boulevards. Pas question de faire du mal aux étourneaux, il s'agit juste de les effrayer pour les faire partir.

Chaque année, à la même saison, le rituel est le même. Ces oiseaux migrateurs fuient le froid des pays du Nord-Est de l'Europe. Ils profitent des premiers vents d'est pour se laisser porter vers l'Espagne. Mais certains s'arrêtent en Vendée et ont tendance à plus vouloir en partir. "Ces dernières années, le fort développement de la culture de céréales dans le bocage vendéen a accru les ressources alimentaires" précise un communiqué de la Mairie de La Roche-sur-Yon.

Cette campagne d’effarouchement sonore des étourneaux dure une semaine minimum. Elle consiste à faire du bruit pour perturber les oiseaux, rendre leurs dortoirs inhospitaliers et à protéger les autres sites potentiels. La méthode, développée par l’INRA de Rennes et utilisée par la Ville depuis 2005, permet d’empêcher la sédentarisation des oiseaux lors de leur migration annuelle vers le Sud.
 
14ème campagne d'effarouchement



Le protocole de la campagne est spécifique et nécessite que certaines conditions soient réunies :

  • Méthode globale : il est nécessaire d’effaroucher sur toute la ville en même temps. La Ville des Sables d'Olonne réalise sa campagne pour éviter que les étourneaux viennent d'une commune à une autre.
  • Présence de migrateurs : pour entraîner les sédentaires dans leur vol
  • Période de froid : pour pousser les oiseaux à partir vers le sud
  • Chute de feuilles : rendant les dortoirs inhospitaliers
Durant plusieurs jours, des tirs de fusées et le passage d’un véhicule équipé d’une turbine à air vont se poursuivre à différents moments de la journée.  Après avoir effrayé les oiseaux à la nuit tombée, il faut désormais empêcher que les étourneaux reviennent se poser sur les arbres. Pour cela, les agents seront présents sur les sites bien avant l’arrivée des oiseaux et continuer à faire du bruit jusqu’à la tombée de la nuit.

► Campagne d'effarouchement des étourneaux en novembre 2017

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus