• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée Globe 2016 : qui de Le Cléac'h ou de Thomson...

Le Cléac'h et Thomson bord à bord lors de la New York Vendée le 27 mai 2016 / © Jewel SAMAD / AFP
Le Cléac'h et Thomson bord à bord lors de la New York Vendée le 27 mai 2016 / © Jewel SAMAD / AFP

Piégé dans une zone sans vent au large des Canaries, Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire VIII a dû piétiner vendredi, à quelques jours de l'arrivée attendue du Vendée Globe. Alex Thomson sur Hugo Boss en a profité pour grignoter des milles, mais ça devrait bientôt être à son tour de ralentir.

Par FB avec AFP

En tête de la flotte depuis plus de quarante jours, Le Cléach, deuxième des deux dernières éditions de la course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, à un souffle de François Gabart il y a quatre ans,  n'a aucune envie de voir le scénario se répéter, à l'heure de vivre son dernier week-end en mer.
Problème : le Breton a vécu une journée de vendredi au ralenti, pire que la veille.
Ce samedi matin, Le Cléac'h tient Thomson à 127 milles de Banque Populaire VIII.

"Me rapprocher le plus possible"


"La seule manière de mettre plus de pression sur Armel, c'est de me rapprocher de lui. C'est ce que j'essaie de faire, j'essaie de me rapprocher le plus possible", expliquaitThomson à l'occasion d'un échange avec ses supporters sur les réseaux sociaux dans vendredi après-midi.
"Armel sait que mon bateau peut être rapide", a-t-il insisté.
"Je n'ai pas de pression, je ne m'attendais pas du tout à être dans cette position, je suis très content d'en être là", a affirmé celui qui navigue avec un de ces deux foils, ces appendices qui soulagent le bateau, cassés depuis une collision avec un objet flottant non identifié (OFNI) après une douzaine de jours de course.

Ecart infime


Si la remontée de l'Atlantique plonge le duo de tête dans l'incertitude, Le Cléac'h et Thomson sont toujours attendus aux Sables d'Olonne jeudi prochain. En 2013, Gabart, vainqueur, n'avait précédé le navigateur de Banque Populaire que de 3 heures et 17 minutes.
Quatre ans plus tard, l'écart entre les deux premiers à boucler ce tour du monde pourrait de nouveau être infime à l'échelle de plus de 70 jours de mer.


A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus