• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Voile : Jean-Luc Van Den Heede en difficulté dans la Golden Globe Race

Jean-Luc Van Den Heede, leader provisoire de la Golden Globe Race, au large d'Hobart (Australie) le 5 octobre 2018 / © Christophe Favreau, GGR
Jean-Luc Van Den Heede, leader provisoire de la Golden Globe Race, au large d'Hobart (Australie) le 5 octobre 2018 / © Christophe Favreau, GGR

La direction de Course de la Golden Globe Race vient d'annoncer que Jean-Luc Van Den Heede vient de subir une grosse avarie. Son mât est lourdement endommagé. Le skipper français de 73 ans est le leader de la course partie des Sables d'Olonne le 1er juillet dernier.

Par Damien Raveleau

Jean-Luc Van Den Heede, leader de la course, est actuellement dans la tempête avec une mer de 11 mètres et des vents de 65 nœuds, au coeur de l'océan Pacifique Sud.

À 15h00 UTC, ce lundi 5 novembre, Jean-Luc Van Den Heede a contacté la direction de Course de la Golden Globe Race. Il a informé Don McIntyre, que son Rustler 36 Matmut avait été renversé à environ 150° C, ce qui avait endommagé la fixation du boulon de connexion au mât qui retient les quatre haubans inférieurs.

Selon les premières informations données par le skipper, le mât ne risque pas de tomber, mais il n'est pas correctement tendu. Le boulon a glissé de 5 cm dans la section du mât et a relâché le gréement. Les conditions météo doivent se modérer dans les prochaines heures. Jean Luc n'a pas été blessé lors du renversement et n'a demandé aucune assistance pour le moment.

Le skipper des Sables d'Olonne, âgé de 73 ans, fait maintenant face au vent sans voile jusqu'à ce que les conditions s'améliorent. Il effectuera ensuite une réparation qui lui permettra de remonter à la voile et de se rendre à Valparaiso, au Chili, où il effectuera une réparation permanente. Il est confiant et pense pouvoir se rendre à Valparaiso en toute sécurité.

Cela signifie qu'il passera dans la classe Chichester une fois qu'il aura rejoint ce port pour effectuer des réparations. Ce n'est pas une situation de code orange pour la GGR et Jean-Luc maîtrise bien la situation.

La Direction précise qu'elle surveille la progression du bateau vers le Chili.

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus