Saint-Gilles-Croix-de-Vie : un patron-pêcheur porté disparu

Le port de Saint Gilles Croix de Vie avec la corniche vendéenne. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Franck Dubray
Le port de Saint Gilles Croix de Vie avec la corniche vendéenne. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Franck Dubray

La préfecture maritime de l'Atlantique a annoncé ce mercredi la disparition d'un patron-pêcheur au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée. Ce dernier, parti en mer mardi matin, n'est pas rentré au port en milieu de journée comme cela aurait dû être le cas. Des recherches sont en cours...

Par France 3 Pays de la Loire

Il aurait dû rentrer au port mardi "en milieu de journée". Mais alors qu'il était parti tôt en mer mardi matin, vers 3 heures, un patron-pêcheur n'a pas donné signe de vie à la fin de la journée. Sur les coups de 19 heures, ce mardi 10 mai, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Etel est contacté par le port de Saint Gilles Croix de Vie. Le marin était parti à bord du navire « La Broche », un caseyeur palangrier de 7,65 mètres immatriculé à Saint Gilles Croix de Vie.

Le CROSS diffuse alors immédiatement un message d’alerte, demandant à tous les navigateurs sur zone d’effectuer une veille attentive, et engage également plusieurs moyens nautiques et aériens pour tenter de relocaliser le navire de pêche. La vedette de sauvetage SNS 154 de la station SNSM de Saint Gilles Croix de Vie, le canot tout temps SNS 084 de la station SNSM de l’île d’Yeu, la vedette côtière de surveillance maritime « Charente » de la gendarmerie maritime, le bâtiment remorqueur de sonar « Altaïr » de la marine nationale (alors au mouillage près de Saint Gilles Croix de Vie) ainsi que l’hélicoptère Dauphin de service public du détachement 35F (marine nationale) basé à La Rochelle sont déployés. 

Dans le communiqué fourni par la préfecture maritime de l'Atlantique, on apprend que le navire de pêche est relocalisé vers 19h40 à 5 nautiques (environ 9 kilomètres) à l’Ouest de Saint Gilles Croix de Vie par la vedette de sauvetage SNS 154. "Le navire poursuit alors une route erratique, sans personne à bord." apprend-on dans le communiqué. 

Le CROSS diffuse immédiatement un nouveau message d’alerte « Mayday Relay » à destination des navigateurs sur zone et transmet de nouvelles directives à l’ensemble des moyens de secours pour tenter de retrouver le marin. Arrivé sur zone à 20h00, l’hélicoptère quadrille le secteur jusqu’à 22h30 sans succès. Les moyens nautiques engagés sont rapidement épaulés par plusieurs navires de pêche sur zone. Mais malgré les nombreux moyens engagés, le patron-pêcheur reste introuvable... Vers 02h00 du matin, le dispositif de recherche est allégé pour permettre une reprise des investigations le lendemain (ce mercredi) en début de journée.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus