Cet article date de plus de 6 ans

Solveig Anspach, la réalisatrice de "Lulu, femme nue" est décédée

La réalisatrice franco-islandaise Solveig Anspach est décédée dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 54 ans, des suites d'un cancer. Elle était la réalisatrice de "Lulu, femme nue", adaptation de la bande dessinée de l'Angevin Etienne Davodeau avec Karin Viard dans le rôle principal.
"Chaque film est un défi. Lorsqu'on adapte une BD on peut penser au départ que c'est plus simple parce qu'une BD ressemble à un story board, mais en réalité il faut très vite mettre la BD de côté, et penser en termes de Cinéma. je sais maintenant qu'Etienne m'a confié son "bébé" parce que ce que je proposais en terme d'adaptation était assez radicale (enlever toutes les voix off par exemple, être toujours dans les basques de Lulu, pour vraiment être en empathie avec elle). La première fois que nous nous sommes rencontrés, Etienne m'a dit :"La BD existe, pas besoin d'une photocopie" nous disait-elle en janvier 2014 à l'occasion de la sortie de son adaptation cinématographique de "Lulu, femme nue"

Tourné en Vendée, le film, tiré de la bande dessinée éponyme d'Etienne Davodeau, avait séduit plus de 500 000 spectacteurs.
Elle y racontait avec sensibilité et drôlerie la vie d'une quadragénaire devenue transparente dans sa vie, interprétée par Karin Viard. Le film avait reçu le César de la meilleure adaptation."Avec Karin ça faisait un moment depuis "Haut les Coeurs" qu'on cherchait un projet suffisamment porteur, pour retravailler ensemble, et on en avait pas vraiment trouvé. Là, ça a été le cas." nous racontait encore la réalisatrice.

Solveig Anspach est décédée dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 54 ans des suites d'un cancer dans sa maison dans la Drôme.
Née en Islande en décembre 1960, elle s'était fait connaître du grand public en 1999 grâce à "Haut les coeurs", un film bouleversant sur une femme enceinte, atteinte d'un cancer du sein, une fiction inspirée de sa propre expérience de la maladie.

Ces derniers mois, la réalisatrice franco-islandaise travaillait au montage de "l'Effet aquatique", le dernier film d'une trilogie de comédies décalées entamée avec  "Back Soon" sorti en 2006 et suivi quelques années plus tard de "Queen of Montreuil".
Avec toujours au casting l'impressionnante actrice islandaise Didda Jonsdottir, mais également Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi, devenus des fidèles de la réalisatrice.

La sortie du film reste prévue en 2016, selon son agent.
"Je suis toujours pressée parce que j'ai l'impression que la vie peut s'arrêter demain" déclarait-elle dans une interview au magazine Télérama en 2013.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture bande dessinée livres