Tempête Fabien : risque de crues et de violentes rafales sur les Pays-de-la-Loire

© France Télévisions Myriam N'Guenor
© France Télévisions Myriam N'Guenor

Météo France a placé en vigilance jaune orages l'ensemble des Pays de la Loire, sauf la Sarthe. À partir de samedi après-midi, des rafales pourraient souffler jusqu'à 100 kilomètres heure, et s'accompagnent d'un risque de crues et de vagues-submersion.

Par Fabienne Béranger

Orages, pluies et vents violents. La tempête Fabien doit balayer ce week-end le littoral Atlantique. Les départements qui risquent d'être le plus affectés se trouvent plutôt dans le sud ouest, en Charente, en Gironde, dans les Landes, la Dordogne ou le Gers. Météo France a cependant placé l'ensemble des Pays-de-la-Loire, comme une grande partie du territoire, en vigilance jaune, concernant à la fois les vents violents, le risque de submersion marine et le risque d'inondations. 


Les vents les plus violents attendus sur le littoral


Les vents les plus violents sont attendus à partir de samedi après-midi, sur une bande littorale allant de Noirmoutier jusqu'au sud de la Tranche-sur-Mer, où ils pourront atteindre les 110 kilomètres heures. La zone comprise entre la presqu'île de Guérande et le sud de Fontenay-le-Comte est concernée par une alerte orange avec des rafales annoncées entre 90 et 100 kilomètres-heures.

Le risque orageux concerne essentiellement la Vendée, la Loire-Atlantique, la pointe sud de la Mayenne et le sud du Maine-et-Loire.

Le risque de pluies pouvant entraîner des inondations concerne, quant à lui, l'ensemble des départements des Pays-de-la-Loire.

Les vents forts persisteront jusqu'a dimanche matin.

La tempête arrivant par le sud-ouest, les vents pourraient souffler en rafales autour de 100 kilomètres heures, conduisant certaines communes à prendre des mesures préventives.


À Noirmoutier, des festivités annulées


Sur l'île de Noirmoutier où des pointes à 105 km/h sont attendues dans la nuit de samedi à dimanche, la ville de Noimoutier-en-l'île a décidé d'annuler son programme des festivités de Noël pour le week-end.

La cour du château et la patinoire seront fermées. "La Ville est contrainte de faire démonter une partie de la patinoire, afin que celle-ci ne subisse des dégradations", précise la municipalité.

Pas non plus de distribution de lampions, déambulation de la fanfare et goûter de Noël. 

L’ouverture de la cour du château et de la patinoire est reportée au lundi 23 décembre, à 14h30. Patience pour voir le père Noël, il  viendra à la rencontre des enfants et des grands devant la mairie, lundi à partir de 11h15, puis de 15h à 18h, au château.

Pour ceux qui ont prévu de se rendre sur l'île d'Yeu, la compagnie Yeu Continent prévient sur Twitter que "les liaisons maritimes peuvent être fortement perturbées du samedi 21 décembre après-midi au dimanche 22 décembre en soirée". Les vents devraient souffler à 95 km/h sur l'île dans la nuit de samedi à dimanche.

À Brétignolles-sur-Mer, le marché de Noël a été déplacé dans un complexe sportif, où les chalets des exposants ont été installés en lieu et place du centre-ville.

Risque important de crues et d'inondations


Dans le secteur, on craint aussi des débordements de cours d'eau. Après les fortes précipitations de ces dernières semaines, tous les cours d'eau vendéens sont en vigilance jaune après avoir atteint leur seuil critique.

Sur les réseaux sociaux, le SDIS 85 rappelle les principaux risques dans ces conditions : en ville, les plaques d'égouts peuvent sauter, et en campagne, les plans d'eau deviennent moins identifiables, augmentant le risque de chutes et de noyades.
 
 
Sur les réseaux sociaux, les pompiers de Vendée alertent sur le risque d'inondations.
Sur les réseaux sociaux, les pompiers de Vendée alertent sur le risque d'inondations.


Les pompiers recommandent donc de privilégier les déplacements en voiture, et en cas de déplacement pédestre impératif, de progresser le long des murs, et muni d'un bâton permettant de sonder la profondeur de l'eau.

Près de la côte, dans le secteur de Brem et Brétignolles-sur-Mer, une riveraine publiait dès hier des photos du débordement d'un ruisseau, déjà assez spectaculaire.
 
Sur les réseaux sociaux, une riveraine publiait vendredi la photo d'un ruisseau ayant débordé.
Sur les réseaux sociaux, une riveraine publiait vendredi la photo d'un ruisseau ayant débordé.




 

Sur le même sujet

Les + Lus