Vendée : 40 tués sur les routes depuis le début de l'année, les contrôles routiers renforcés pour la Toussaint

Les contrôles routiers renforcés en Vendée / © Gendarmerie nationale
Les contrôles routiers renforcés en Vendée / © Gendarmerie nationale

40 automobilistes ont perdu la vie depuis janvier dernier sur les routes de Vendée. C'est deux morts de plus que l'année dernière à la même période alors que l'année 2018 avait été une année catastrophique. En ce week-end de la Toussaint, la préfecture a décidé de renforcer les contrôles. 
 

Par FB avec Denis Leroy

Alors que le département de la Vendée se signale, année après année, par des records de mortalité sur ses routes, 40 morts au 31 octobre (contre 50 sur toute l’année 2018), nous avons passé l'après-midi de la Toussaint sur une opération de contrôle de vitesse réalisée par l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Gendarmerie nationale.

Bilan de 2 heures de contrôle aux jumelles au bord de la 4 voies par temps de pluie : 11 excès de vitesse compris entre 20 et 30 km/h, 1 excès de vitesse compris entre 40 et 50 km/h dont une rétention immédiate du permis pour un jeune conducteur.

Parmi les contrevenants, une équipe de basketteuses américaines qui découvrent le code de la route français."Chez nous, on aurait eu un avertissement, pas une amende directe, on aurait même pu la payer plus tard", explique la conductrice.

Et d'autres conducteurs, eux, bien Français, roulant en 4/4 ou en clio pour qui, l'excès de vitesse ne rime pas avec danger.

"140 km/h, c'est pas non plus de la délinquance totale", explique l'un d'eux, "c'est une quatre voies pleinement sécurisée. Il y a peu de monde aujourd'hui sur la route, compte-tenu de la météo, mis à part les "Bleus" qui sont de sortie".

Les gendarmes de l'escadron de sécurité routière de Vendée contrôlent vitesse et alcoolémie et sont présents 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. 

En 2018, 50 personnes ont été tuées sur les routes de Vendée, une hausse de 35% par rapport à 2017 où 37 perosnnes avaoent trouvé la mort sur les axes vendéens. En cause principalement, la vitesse.

Pour la préfecteure, "ces drames ne sont pas une fatalité, chacun doit s’interroger sur son comportement sur la route".
Petit rappel des sanctions pour les automobilistes un peu trop pressés : 
  • de 1 à 39 km/h au dessus de la vitesse retenue, une contravention de 4e classe avec une amende forfaitaire de 135 euros minorable à 90 euros et une perte de 1 à 3 points. Hors agglomération et inférieure à 20 km/h, l'amende forfaitaire est de 68 euros, minorable à 45 euros.
  • à partir de 40 km/h au dessus de la vitesse retenue et jusqu'à 49 km/h, une contravention de 4e classe s'applique aussi, avec une perte de 4 points et la rétention immédiate du permis de conduire ainsi que, pour la Vendée, sa suspension administrative immédiate d'une durée de six mois.
  • à partir de 50 km/h au dessus de la vitesse retenue, une contravention de 5e classe s'applique, avec une perte de six points. Le permis de conduire est également immédiatement confisqué, avec sa suspension administrative de six mois en Vendée. Le véhicule est judiciairement immobilisé et part directement en fourrière. Le contrevenant est convoqué devant le tribunal de police. Il risque une amende de 1 500 euros. 3 750 euros en cas de récidive, il s'agit là alors d'un délit.





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus