Vendée : la Confédération Paysanne condamne les industriels et l'association L214

Le syndicat agricole reproche à l'association de défense des animaux L214 ses"modes opératoires" tout comme son "idéologie anti-élevage". Les industriels sont également épinglés par la Confédération Paysanne de Vendée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
"Cet événement illustre une nouvelle fois les dérives d'un système industriel dépassé" estime la Confédération Paysanne de Vendée, "les images diffusées témoignent de la réalité d'un mode de production ultra-intensif, destiné à l'export, dont les perdants sont, aux deux bouts de la chaîne, les paysans et les consommateurs, qui expriment une demande grandissante pour le local et la qualité."

Pour le syndicat agricole vendéen, il existe un "double discours d’une agriculture vendéenne qui met en avant le local, les labels prestigieux mais dont l'industrie agro-alimentaire continue de produire du très bas de gamme."

Mercredi, le groupe Doux a été mis en accusation dans une nouvelle vidéo choc de L214.