Bouin, Vendée : les huîtres vendéennes sont en bonne santé, elles !

Coup dur pour les ostréiculteurs vendéens. Avec l'épidémie de gastro entérite, la vente de leurs huîtres est en nette diminution. Et pourtant, les huîtres vendéennes n'ont pas été contaminées par le virus de la gastro.

Non, les huîtres vendéennes ne sont pas touchées par l'épidémie de gastro-entérite.

Ce sont celles de Bretagne, Basse-Normandie et Charente maritime qui ont été rappelées en début d'année car porteuses de la maladie. 

Au port du Bec, à quelques kilomètres de Noirmoutier, les ostréiculteurs sont un peu dépités. Alors que les fêtes de fin d'année s'étaient bien passées, les huîtres sont délaissées par les consommateurs, leurs ventes ont chuté de 50% en janvier.

Pourtant, les huîtres vendéennes sont en très bonne santé.

"On en achète, on se fait plaisir"

"Tout ça c'est nos retours de marché", nous montre Didier Pontoizeau, "il y en a environ 500 kilos qui n'ont pas été vendus en fin de semaine".

"Le souci c'est que des huîtres qui ne sont pas vendues, ça ne nous fera pas de place sur les parcs donc automatiquement on ne pas pouvoir remplir ces poches"
, poursuit-il, "ça va nous impacter aussi point de vue production dans les mois à venir"

En 28 ans de carrière, c'est la première fois que cet ostréiculteur est touché par une telle baisse de vente. Une tendance que l'on retrouve sur le marché de Challans ou les amateurs sont moins nombreux que d'habitude 

La Vendée n'est pas touchée, donc on en achète, on se fait plaisir - Huguette, amatrice d'huîtres

"Je ne suis pas trop inquiet", dit Alain, "on est un peu loin de la Normandie donc je n'ai pas de soucis"

"On évite ! Dans le doute on n'en mange pas", estime, prudente, Eliane.

Redonner confiance à une clientèle qui doute, c'est compliqué - Nicolas Burgaud, ostréiculteur

En Vendée, des analyses sont faites toutes les semaines pour s'assurer de la bonne santé des huîtres.

Certains ostréiculteurs financent même leurs propres analyses pour rassurer le consommateur, en vue d'une reprise rapide de la consommation , espérent-ils.►Le reportage de notre rédaction chez les ostréiculteurs vendéens à la période des fêtes de fin d'année