Vendée : le port du masque obligatoire dans toutes les communes du littoral

Publié le Mis à jour le

Face à une remontée des taux de contamination, la préfecture de Vendée renforce les mesures de lutte contre l’épidémie. Le port du masque redevient obligatoire sur toutes communes du littoral.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Les chiffres ne sont pas bons sur le littoral où l'on assiste à un rebond de l'épidémie.

Avec une hausse du taux d'incidence s’élevant le 20 juillet à 81,3 cas pour 100 000 habitants (64 en région Pays de la Loire) contre 33,2 cas pour 100 000 habitants une semaine plus tôt, et un taux de positivité de 2,9 % en Vendée (2,4 en région)  contre 1,3%, la situation sanitaire du département inquiète les autorités.  

Compte tenu de la dégradation de la situation épidémiologique en Vendée et de la circulation plus active du virus sur le littoral, le préfet de la Vendée a donc pris, après avis de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, plusieurs mesures destinées à limiter la propagation du virus et de ses variants.

La préfecture de Vendée

Le port du masque redevient obligatoire dans les espaces publics ou les lieux ouverts au public sur l’ensemble du territoire des communes suivantes :

  • L’Aiguillon-sur-Mer
  • Barbâtre
  • La Barre-de-Monts
  • Beauvoir-sur-Mer
  • Bouin
  • Brem-sur-Mer
  • Brétignolles-sur-Mer
  • L’Épine
  • La Faute-sur-Mer
  • La Guérinière
  • L’Ile d’Yeu
  • Jard-sur-Mer
  • Longeville-sur-Mer
  • Noirmoutier-en-L’Ile
  • Notre-Dame-de-Monts
  • Les Sables d’Olonne
  • Saint-Gilles-Croix-de-Vie
  • Saint-Hilaire-de-Riez
  • Saint-Jean-de-Monts
  • Saint-Vincent-sur-Jard
  • Talmont-Saint-Hilaire
  • La Tranche-sur-Mer

En revanche, le port du masque n’est pas obligatoire sur les plages.

Dans les communes de Vendée non listées, l’obligation de port du masque sur l’ensemble du territoire de la Vendée pour les personnes de onze ans et plus dans les circonstances de forte densité de personnes est toujours d’actualité, lorsque la distance interindividuelle ne peut être respectée et lorsque les temps de contact prolongé sont probables, en particulier dans les situations suivantes :

  • marchés, brocantes et ventes au déballage ;
  • rassemblements dans l’espace public non soumis au passe-sanitaire (dont manifestation déclarée, festival, spectacle de rue) ;
  • toute file d’attente ;
  • dans un rayon de 50 mètres aux abords des quais des gares, embarcadères et abris bus, ainsi que sur les pôles d’échanges des transports en commun ;
  • dans un rayon de 50 mètres des entrées des lieux de culte, au moment des cérémonies et offices ;
  • aux abords des centres commerciaux, grandes et moyennes surfaces ;
  • dans toutes les rues et circulations piétonnes aux heures de fortes affluences lorsque la densité et les risques de contacts prolongés sont inévitables.

Consommation d'alcool dans l'espace public 

Par ailleurs, "afin de limiter les risques de contamination lors des rassemblements festifs propices au relâchement des mesures barrières (non port du masque, faible distanciation, contacts physiques...), dans un contexte local marqué par une forte reprise de l’épidémie", la préfecture a pris par arrêté les mesures complémentaires suivantes :

  • La consommation de boissons alcoolisées dans l’espace public est interdite dans le département de la Vendée.
  • La vente et la consommation de protoxyde d’azote, dit « gaz hilarant », dans l’espace public sont interdites dans le département de la Vendée.
  • La diffusion de musique amplifiée sur les plages de la Vendée est interdite.

Ces dispositions sont applicables depuis le mercredi 21 juillet jusqu’au mercredi 4 août inclus.

Les forces de l’ordre effectueront des contrôles stricts visant au respect de l’ensemble de ces mesures.