Vendée : Non, les campings ne sont pas autorisés à accueillir les propriétaires de mobil-home

Dès ce vendredi matin, l’annonce était largement partagée sur les réseaux sociaux notamment. Les gérants de camping contactés étaient pris d’assaut au téléphone par les propriétaires en attente. Mais le préfet de Vendée n’a donné aucune autorisation.
© France Télévision - D. Raveleau
Ce vendredi matin, Laurent Boudelier, le maire de Saint-Hilaire-de-Riez, est sans doute allé un peu trop vite.

Sur son compte Facebook, il déclare qu’ "hier, les professionnels et représentants de ce secteur d’activité ( 2 millions de nuitées pour St Jean de Monts, St Hilaire de Riez sur les 15 millions que représentent les Pays de la Loire !!! ) ont été reçus par le préfet de la Vendée. Le résultat : les campings peuvent rouvrir, dés aujourd’hui, pour tous les propriétaires de mobil-home dans la limite des 100km fixés par le Premier Ministre."Effectivement, jeudi après-midi, Franck Chadeau, le président de la Fédération de l’hôtellerie de plein-air de Vendée, a bien participé à une réunion avec la préfecture du département. Mais la suite est plus compliquée.

Contacté, Franck Chadeau précise : "C’est vrai que c'est un peu la cacophonie avec le décret du 11 mai. Rien n’interdisait les propriétaires de rejoindre leur mobilhome, tout en respectant la zone des 100km. Puis il y a eu contre-ordre... Désormais, on attend le protocole sanitaire que nous, professionnels, nous devrons mettre en place dans nos structures.​​"

C'est finalement un communiqué de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein-air qu'il faut bien lire pour avoir la réponse.

Il y est précisé : "les campings peuvent permettre un accès partiel, uniquement aux hébergements dans le respect des consignes préfectorales ad-hoc…".

C'est donc au préfet de chaque département de décider.
 
extrait du communiqué de presse de la FNHPA, du 15 mai 2020
extrait du communiqué de presse de la FNHPA, du 15 mai 2020

Lors d’une conférence de presse, ce vendredi après-midi, le préfet de Vendée, Benoit Brocard, a tenu à mettre les choses au clair et "à rectifier l’information qui circulait : il n’y a pas d’autorisation préfectorale de donner sur ce point… Nous sommes dans l’attente d’une prise de position nationale sur cette possibilité de réouverture."

Les propriétaires de mobilhome vont devoir donc attendre… les gérants de camping aussi.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie