Vendée : nouveau message du skipper indien de la Golden Globe Race

L’organisation de la GGR a reçu les messages suivants aux premières lueurs de la matinée d’Abhilash Tomy, le skipper blessé. Le Centre Australien de Coordination des Opérations de Sauvetage travaille d’arrache-pied pour coordonner toutes les options possibles de sauvetage.
 
L’organisation de la GGR a reçu les messages suivants de la part d'Abhilash Tomy aux premières lueurs de la matinée : « EPIRB (balise de position d'urgence) activée. Extrêmement difficile de marcher, peut-être besoin de civière, ne peut pas marcher, heureusement en sécurité à l’intérieur du bateau. Impossible d’atteindre le 2ème YB3 ou quoi que ce soit. Téléphone satellite hors service ».

Le skipper indien lourdement blessé est immobilisé sur sa couchette à l’intérieur du bateau. Son bateau a été malmené pour les vagues et a démâté vendredi. Il utilise l’unité de messagerie portable Yellow Brick YB3 pour communiquer. Les piles de cet appareil peuvent durer des jours. Son unité de suivi externe YB3i fournit toujours des données de position au tracker du site officiel de la GGR, mais la liaison électrique avec les batteries du voilier est endommagée. Le YB3 tenu à la main est également un GPS de secours.
 

Loin de l'Australie

La direction de course lui a demandé d’essayer de récupérer ces éléments de sécurité au cas où un avion serait envoyé d’Australie ou plus tard d’Inde pour partir à se recherche. Si ces vols ont lieu, ces deux moyens pour communiquer seront très importants. Il est à 2 000 milles de l’Australie, alors le temps pour les avions de se rendre sur place sera très court.

Un navire de pêche français pourrait être dérouté sur la position d’Abhilash mais il n’arrivera pas sur place avant plusieurs jours. Un navire de la marine australienne est envisagé pour une assistance, mais cela peut prendre 5 jours ou plus. Un avis a été envoyé à tous les navires de la zone pour vérifier s’ils peuvent aider dans cette situation de détresse.

Un autre skipper de la GGR, Uku Randmaa se trouve à 400 milles à l’ouest et se dirige vers le bateau de l'Indien. Il rejoindra également Gregor McGuckin, qui a également démâté. Mais il lui faudra environ trois jours pour atteindre le site.

Sur le téléphone satellite, Gregor a confirmé qu’il réparait son bateau et espérait être en mesure de se diriger au moteur vers Abhilash Tomy. Il est à 100 milles dans le sud-ouest et il faudra au moins une journée pour l’atteindre, si le temps le permet. Il n’est pas encore sûr du moment où il pourra débuter sa progression.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
golden globe race sport voile