Vendée : à peine arrivé en vacances, un enfant de 9 ans décède noyé

Un accident dramatique a eu pour cadre un camping de Vendée ce samedi 11 juillet. Un garçon de 9 ans parti se baigner dans la piscine a été retrouvé noyé. Malgré l'intervention d'un campeur, il n'a pu être ranimé.

L'enfant était parti se baigner seul dans la piscine du camping.
L'enfant était parti se baigner seul dans la piscine du camping. © France Télévisions Olivier Quentin
Un cauchemar pour cette famille venue passer ses vacances à Angles en Vendée., au sud de La Roche-sur-Yon, sur la route de la Tranche-sur-Mer.

Samedi, ils venaient d'arriver après avoir fait un voyage de 600 km en voiture. L'un des enfants, un garçon de 9 ans, a eu envie immédiatement d'aller se baigner. Le camping possédant une piscine, le garçon y est allé seul, juste avant la fermeture de la mi-journée semble-t-il.
 

Probablement un malaise

Selon l'AFP, une caméra de vidéo surveillance montre l'enfant se débattant dans l'eau juste après avoir plongé. La thèse du malaise est privilégiée. 

C'est une résidente du camping qui a aperçu le corps dans l'eau. Son mari a tenté de ranimer l'enfant mais, ni lui ni le SMUR appelé sur place, n'ont réussi à le sauver. 

"La tentative de réanimation a duré une heure et demie, témoigne le maire de la commune. Les parents et les deux jeunes frères ont été pris en charge à l'hôpital de La-Roche-sur-Yon. Ils sont effondrés".
 

En 2018, 2255 noyades en France dont 22% mortelles.

En 2018, l'Institut de Veille Sanitaire avait réalisé une étude sur la période du 1er juin ou 30 août. Il y avait eu cette année-là une forte augmentation du nombre de noyades (suivies d'une hospitalisation ou d'un décès).

41 % de ces noyades avaient eu lieu en mer et 31 % dans des piscines, qu'elles soient privées ou publiques.

Selon cette enquête : "la proportion de noyades accidentelles suivie d’un décès augmente avec l’âge : elle est de 9 % chez les moins de 6 ans contre 36 % chez les 65 ans et plus"
 

Apprendre à nager 

Dans ses conclusions, cette enquête de l'Institut de Veille Sanitaire remarque que : "La plupart des accidents impliquant des enfants est due à un manque de surveillance. En piscine privée, en dehors de la baignade, certains accidents peuvent être causés par un mésusage du dispositif de sécurité (pour rappel, la loi relative à la sécurité des piscines a rendu obligatoire, à partir du 1er janvier 2006, l’équipement d’un dispositif de sécurité normalisé autour de toutes les piscines privées enterrées). Pour les adultes, ils se produisent principalement suite à un malaise, à une imprudence ou tout simplement au fait de ne pas bien savoir nager. La prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, des gestes simples peuvent permettre de les éviter."

En résumé, apprendre à nager à n'importe quel âge est important et ne jamais laisser un enfant nager sans surveillance.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers noyade
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter