Vendée : un prêtre mis en examen pour plusieurs viols sur mineurs et placé en détention provisoire

L'homme est soupçonné d'avoir abusé de 19 mineurs sur une période de 14 ans et dans un périmètre allant de la Vendée à la Charente Maritime. Il a été placé en détention provisoire.

Notre Dame du Rosaire à Saint-Germain de Prinçay, près de Chantonnay
Notre Dame du Rosaire à Saint-Germain de Prinçay, près de Chantonnay © France Televisions - Cyril Dudon
L'homme est âgé de 53 ans, c'est un prêtre de la Fraternité Saint-Pie X, une mouvance religieuse traditionaliste créée en 1970 en suisse par l'ex évêque Marcel Lefebvre en réaction à la modernisation des rites de l'église catholique voulue par le pape Jean-Paul II.

Il a été nommé en 2010 au prieuré Notre Dame du Rosaire à Saint-Germain de Prinçay, près de Chantonnay, à l'est de La Roche-sur-Yon, en Vendée. C'est le père supérieur de ce prieuré qui a alerté les gendarmes après qu'on lui eut signalé plusieurs viols et agressions sexuelles sur des mineurs au début de l'été 2020. 

L'enquête a abouti le 12 octobre à une garde à vue du religieux concerné puis sa mise en détention provisoire et l'ouverture d'une information judiciaire pour "viols par personne ayant autorité, viols sur mineurs de moins de quinze ans et agressions sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans et de plus de quinze ans par personne ayant autorité et corruption de mineurs", selon un communiqué de la  procureure de la République de La Roche-sur-Yon.

De son sôté,  l'abbé Laurent Ramé, père supérieur du Prieuré, déclare dans une interview à France 3 Pays de la Loire : "Il faut d'abord que l'agresseur répare parce que ça ne suffit pas de regretter, il faut qu'il répare par la peine qui sera la sienne. Nous aussi, il faut qu'on répare en s'occupant des victimes, en étant attentifs, à leur disposition, qu'elles sachent qu'elles ont été entendues, comprises. C'est important. Nous, on vise à leur reconstruction. Il restera certainement des blessures."
19 victimes ont, à ce jour, été identifiées et deux plaintes ont été déposées. Les faits suspectés se sont déroulés entre 2006 et 2020.

L'enquête se poursuit sous la direction désormais d'un juge d'instruction. D'autres éventuelles victimes vont être recherchées, le prêtre ayant officié dans plusieurs prieurés en France.

►voir l'interview de l'abbé Ramé
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société violence faits divers religion