Vendée : quatre salariés de l'entreprise Arrivé testés positifs asymptomatiques au Covid-19

Samedi 9 mai, un dépistage des salariés de l'entreprise située aux Essarts-en-Bocage a été lancé dans le cadre des mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre la propagation du virus. La première série de prélèvements fait état de quatre personnes positives.

Le site du groupe Arrivé, les Essarts-en-Bocage (Vendée)
Le site du groupe Arrivé, les Essarts-en-Bocage (Vendée) © Groupe Arrivé
C'est par un communiqué conjoint de l'ARS, l'Agence régionale de santé, et de la préfecture de Vendée que l'on a appris, ce dimanche, qu'une première opération de dépistage a été réalisée hier, samedi 9 mai, auprès de 261 salariés de l'entreprise Arrivé-Maitre Coq sur le site des Essarts-en-Bocage.

C'est l'ARS, la semaine dernière qui a prévenu l'entreprise que plusieurs personnes hospitalisées, travaillant sur le site avaient contracté le virus.
Immédiatement, le groupe agro-alimentaire et les autorités ont décidé de lancer une opération généralisée de dépistage.
C'est la première fois en Vendée que des tests sont organisés à une telle échelle.

"Les résultats des tests réalisés par un laboratoire vendéen agréé font état de quatre salariés positifs au Covid-19" indique ce communiqué.


"Chaque personne testée positive fera l’objet d’un isolement et d’un accompagnement par les autorités sanitaires. Compte tenu de la durée d’incubation du virus qui doit être prise en compte, le travail d’identification des sujets contacts à risque démarre dès ce dimanche 10 mai. Il sera mené par l’ARS, en lien étroit avec le médecin du travail et les responsables de l’entreprise", précisent encore les autorités préfectorales et sanitaires.

Par conséquent, toute personne considérée à ce titre comme « sujet contact » sera aussi testée et invitée à s’isoler dans l’attente des résultats.

Une deuxième série de tests aura lieu ce lundi

Elle concernera les 400 salariés qui n'ont pas encore pu être testés jusqu'alors.

Les services de l’Etat et l’ARS signalent qu'ils "sont en lien constant avec la direction de l’entreprise pour déterminer les mesures de prévention nécessaires à cette situation".

Pour l'heure, pas question de fermer même partiellement le site d'abattage, de découpe et de conditionnement de poulet.

"Nous avons mis en place très tôt des mesures barrières strictes, des séparations en plexiglas sur différents postes, et distribué des protections bucconasales
individuelles, 
explique la direction,  mais, si à l'issue de ces tests des mesures sanitaires complémentaires doivent être prises, elles le seront. Notre activité est de première necessité, pour autant la sécurité de nos salariés est prioritaire".

L'entreprise indique avoir mis des locaux à la disposition des équipes de l'ARS pour effectuer les prélévements. La direction espère avoir les résultats de ces tests dès lundi soir ou au plus tard mardi matin.

Un point presse organisé conjointement par la Préfecture de Vendée et l'ARS se tiendra demain matin lundi 10 mai, les autorités reviendront sur ce dépistage de grande ampleur, jusqu'ici inédit. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société entreprises économie abattoirs agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter