Vendée : la saison estivale a été satisfaisante

La plage de Saint-Gilles-croix-de-Vie en septembre / © capture d'écran
La plage de Saint-Gilles-croix-de-Vie en septembre / © capture d'écran

63% des professionnels estiment que la saison 2019 a été stable et même supérieure à l'année précédente. En 2018 ils n'étaient que 51% à faire ce constat. Lors de sa conférence de presse Vendée expansion a donc dressé un bilan positif. 

Par Evelyne Jousset

En Vendée, deuxième département touristique de France, l'on a appris au fil du temps à tenir compte de la météo, des contraintes budgétaires et à renouveler l'offre touristique. Aujourd'hui, ce département semble récolter les fruits d'une politique volontaire. 

Tout est en hausse 

En hausse, l'hôtellerie de plein air surtout dans les 4 et 5 étoiles, les gîtes et les meublés, les chambres d'hôtes, les villages vacances, la restauration, les visites de sîtes touristiques. En baisse, l'hôtellerie traditionelle. 

Si on vient en Vendée un peu toute l'année," Août est le pivot central de l’été, notamment par rapport à un mois de juillet jugé " moins solide" ». Et pourtant cette année juillet a été le mois le plus beau et chaud de l'été. A noter que le mois de septembre devient un mois de villégiature de plus en plus prisé. 

La clientèle étrangère toujours fidèle

La fréquentation étrangère est en nette hausse, notamment la clientèle allemande et belge qui est la plus importante. Elle est suivie par les néerlandais (72%). Les britanniques représentent 64% de l'ensemble, ils désertent un peu le département et ce depuis quelques années déjà. La clientèle française reste stable et progresse aussi. 

La culture et le tourisme 

L'offre culturelle joue son rôle moteur. Au mois d’août, la fréquentation du Puy du Fou progresse, de 3 % avec des journées record dépassant les 25.000 visiteurs quotidiens. Le festival de Poupet, pour sa 33ème édition, a enregistré un record de fréquentation avec 80.000 festivaliers. Et en règle générale, les sites touristiques départementaux voient leur fréquentation augmenter de 2% par rapport à la même periode l'an dernier. 

L'arrière saison ... la belle saison 

67 % des professionnels du tourisme estiment que l’arrière-saison va être supérieure à l’année passée. Ils se fient en cela aux réservations déjà enregistrées pour cette période. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus