• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : un veau dévoré dans un champ, l'oeuvre du loup ?

Le loup fait-il son retour en Vendée ? (photo d'illustration) / © Pixabay
Le loup fait-il son retour en Vendée ? (photo d'illustration) / © Pixabay

"La présence du loup dans le département vendéen est probable", prévient l'Observatoire du loup. L'organisme s'appuie sur les photos d'un veau dévoré alors qu'il se trouvait dans un champ.

Par Fabienne Béranger

Sur la photo publiée par l'Observatoire du loup, on peut voir les restes d'un veau, attaqué alors qu'il se trouvait dans un champ situé dans le sud Vendée.

"Jolie perforation au cou, je crois même voir sur la première photo un joli hématome à la trachée typique du loup", précise un observateur sur la page Facebook de l'Observatoire du loup, "Je n'en ai jamais vu sur des attaques de chiens car ils relâchent régulièrement la proie et la "croque" plusieurs fois."

Un chien consomme d'ailleurs rarement la viande des animaux qu'il attaque. Si cela arrive, il se limite à 500 grammes voire 1 kilo de viande, prélevée principalement sur le cuissot.

Sur le veau tué en Vendée, 15 kilos de viande ont été consommés ce qui a mis l'Observatoire sur la piste d'un, voire, deux loups 
 
 

"Il y a un fort flux de dispersion"



"On a commencé à relever différents faits qui nous ont paru suspects depuis avril dernier entre Fontenay-le-Comte et Challans", explique Jean-Luc Valérie, coordinateur du réseau de l'Observatoire du loup, qui précise "si on tire une droite entre les Ardennes et les Pyrénées Orientales, toute cette moitié est de la France a été investie par le loup. Il y a un fort flux de dispersion, des groupes s'installent plutôt moitié est de la France, mais forcément ça pousse vers l'ouest."

Le flux de dispersion remontant vers l'ouest vient du Massif Central, des Cévennes, ou encore du Limousin.  Et Jean-Luc Valérie prévoit "que d'ici 5 ans, il y a aura des meutes installées dans pratiquement toutes les régions de France".
 

Et en Vendée ? 



"On a détecté le flux de dispersion depuis 2014, mais il a très certainement débuté avant, vers 2012", poursuit Jean-Luc Valérie, "il faut beaucoup de temps pour détecter le loup. Au départ, il est strictement invisible. Il peut se passer 4-5 ans sans que le loup ne touche au domestique parce que c'est proche de l'homme. Mais une fois qu'il a compris que c'est facilement accessible et qu'il ne risque rien, il y va".

Il y a quelques jours, à 6 kilomètres du champ où le veau a été attaqué, l'Observatoire du loup a reçu le signalement d'un chien à l'attache attaqué dans une cour de ferme. A l'observatoire maintenant de vérifier la véracité de l'info.
 

La Vendée, zone de dispersion du loup
 


L'Observatoire du loup a placé la Vendée en "zone de dispersion", dans laquelle "le canidé disperse avant de s'établir définitivement".

"Il n'est pas certain que le loup reste tout l'hiver en Vendée, surtout qu'apparemment il est dérangé par les chasseurs"
, poursuit Jean-Luc Valérie, "il pourrait très bien repartir d'où il vient mais il reviendra. Le flux est incessant."

En Pays de la Loire, Sarthe et Maine-et-Loire sont des "départements sous surveillance". Le loup ne semble cependant pas avoir été observé en Loire-Atlantique et Mayenne alors que deux départements bretons limitrophes, Morbihan et Côtes d'Armor, sont placés en zone de dispersion.

 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer