VIDEO. En Vendée, on a l'océan et les vagues dans la peau !

replay

La Vendée avec ses 250 kilomètres de littoral, 140 kilomètres de plage et ses 14 ports de plaisance est une terre de nautisme. Envie Dehors vous propose ce week-end de partir en balade entre L'Herbaudière au nord et l'Aiguillon-sur-Mer au Sud, pour rencontrer des amoureux de l'océan, des personnages qui ont de l'eau salée dans les veines et dans l'esprit. C'est à voir ce dimanche 19 mars à 12 h 55.

Les planches de surf de demain !

Le nautisme ne se réduit pas aux bateaux. Au sens large, il englobe aujourd’hui tous les sports de glisse sur l’eau, planche à voile, surf ou encore paddle…

Des disciplines en perpétuelle évolution avec l’apparition comme sur les bateaux…des foils, ces ailes fixées sous les planches, qui permettent presque de voler. Jérémie Paillet aime aller surfer, même les jours de tempête, mais il est avant tout shaper. cela vient du mot “shape” en anglais qui veut dire "forme"

Il fabrique donc des planches de surf sur mesure pour les passionnés qui sont de plus en plus nombreux sur le littoral. Amoureux de la Vendée. Il a choisi Brem-sur-Mer au sud de Bretignolles-sur-Mer pour installer son activité.

Jérémie  produit entre 50 et 100 planches chaque année : en résine epoxy ou en polyester. Il fabrique aussi pour une entreprise vendéenne des wave-ski, une sorte de kayak fait pour les vagues.

En Vendée, on a des vagues moins qualitatives que dans le Sud-Ouest, mais on a un panel de spot plus incroyable. Cette diversité de spots, ça permet de surfer toute l’année !

Jérémie Pailler

surfer et shaper

durée de la vidéo : 00h04mn05s
Visite dans l'atelier d'un shaper ©Les Nouveaux Jours Productions

Jérémie fait tout pour que ces planches soient le plus solide et puissent glisser sur les vagues pendant de longues années mais il va plus loin en faisant des recherches sur des nouveaux matériaux pour que ces surfs soient le moins polluant, voir même compostables.

Le carton pourrait être le matériau d'avenir, mais il lui reste encore pas mal de recherche à faire entre autres sur la colle.

Ces planches plus respectueuses de l’environnement, en matières éco- responsables, sont l’avenir. La matière dans laquelle sont composées la plupart des planches c’est du pain de mousse en polyuréthane coulé dans de la résine. Cette matière n’est pas recyclable et reste très polluante. Aujourd’hui de nombreuses marques proposent des planches fabriquées à base de lin, de bois, de liège ou de résidus végétaux, voilà un vrai défi à relever pour préserver nos océans !. 

Les courses nautiques : un défi d'abord personnel

Si le Vendée Globe est une course mondialement connue, il y a bien d'autres courses organisées chaque année en Vendée, de plus petites courses de niveau national comme “la course-croisière des Ports Vendéens” qui réunit une cinquantaine de régatiers dans une régate qui les emmène naviguer entre cinq ports vendéens. À St Gilles-Croix-de-Vie, Julie a pu suivre Laurence Lefevre, une passionnée de voile qui participait à la dernière édition de la Course Croisière des Ports Vendéens.

durée de la vidéo : 00h01mn27s
étape de la Course Croisière des Ports Vendéens. ©Les Nouveaux Jours Productions

Grande compétitrice dans l’âme, elle navigue depuis deux décennies. Cinq jours de régate, ça demande beaucoup de préparation. Les caméras de Envie Dehors étaient sur le ponton juste avant le départ de la première étape et à bord du bateau de Laurence le “Sam”, un SunFast 3200. Une apparente décontraction chez ses amoureux du large mais qui cache un vrai stress car tout le monde veut prendre un bon départ.

La mer a cette magie, ce pouvoir relier les hommes

Julie Hattu

Présentatrice d'Envie dehors

L'aviron de mer : glisse, vitesse et coordination

Pour s'essayer à l’aviron de mer, rendez-vous à Noirmoutier sur la plage des Dames avec Xavier Pineau et son équipage de rameurs. C’est la zone d'entraînement du club et il est fréquent de voir les rameurs s’activer pour sortir de gros bateaux du hangar, pour  porter ces embarcations de 10 mètres de long, qui pèsent quand même 150 kg ! 

Le club et ses 40 licenciés fonctionne toute l’année, même en hiver. Il y a environ180 sorties par an ! Depuis sa création, en 2013, le club a su fédérer un gros noyau de rameurs motivés, ce qui leur permet  de participer à des régates et des manifestations îliennes”. C'est la seule équipe d'aviron de mer de Noirmoutier.

durée de la vidéo : 00h03mn54s
Sortie avec le seul club d'aviron de mer de Vendée ©Les Nouveaux Jours Productions

C’est un sport très complet, c’est symétrique, tous les muscles sont sollicités, ceinture abdominale, bras et jambes

Xavier Pineau

Président du club d'aviron et barreur

Si vous prévoyez un voyage le long des côtes vendéennes l'été prochain, arrangez-vous pour être à Notre-Dame-des-Monts du 07 au 10 juillet 2023 pour le festival "À tout vent". C'est le temps fort de lancement de la saison estivale  de jour comme de nuit, le ciel et la plage centrale  se parent de mille couleurs grâce à la magie des cerfs-volants. Un rassemblement joyeux et coloré de cerfs-volants de toute taille et forme.

Le nautisme en Pays de la Loire, des atouts et des défis !

Grâce à ses 450 km de façade atlantique, le nautisme est indissociable des Pays de la Loire. Plaisance, loisirs et courses au large, cette filière est l’une des vitrines économiques de la région ?

Le nautisme dans la région, c’est 500 entreprises et 8000 emplois entre les constructeurs, les services aux plaisanciers et le tourisme…C’est la deuxième région française après la région PACA . C'est pus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaire, en grande partie grâce à l’export, 43 % pour les bateaux de plaisance : un chiffre record 

L’industrie nautique régionale possède des fleurons tel que Bénéteau, l’un des leaders mondiaux dont le siège social se trouve à Saint-Gilles-Croix-De-Vie. Il enregistre un chiffre d’affaire annuel 2022 en hausse de 23% après un excellent quatrième trimestre. Ce secteur peut aussi s'appuyer sur des atouts comme ses 68 ports marins et fluviaux, mais il doit faire face à des défis.

Hier, la covid, aujourd’hui bien sûr la guerre en Ukraine, l'approvisionnement en matière première et en équipement est encore très perturbé. Parmi les autres défis, il y a aussi l’innovation pour les équipements portuaires, leur adaptation aux usages numériques, la déconstruction et le recyclage des bateaux de plaisance, ou encore la formation aux métiers de la filière qui manque de main d'œuvre. C'est à tout cela que la filière nautique doit s'attaquer et vite !

► Pour en apprendre et en voir plus sur le nautisme en Vendée, regardez Envie Dehors ce dimanche 19 mars à 12h55 et à voir en replay sur france.tv dans notre collection Envie Dehors !

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Réalisation : Christoph Schwaiger

Rédactrice en chef : Camille Pitron

Production : Les Nouveaux Jours Productions