• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vent et forte chaleur : le danger des feux de culture

Avec une météo caniculaire, dans les champs le danger s'accentue. Il suffit d'une étincelle pour que les blés s'enflamment 

Par Pierre-Erik Cally

6 hectares de culture partis en fumée hier dans le centre de la Mayenne : une situation commune dans le sud de la France un peu moins dans ce département. Car les champs, l’été, sont propices au démarrage d’incendie en cas de forte chaleur, c’était le cas ce jour là avec plus de 35 degrés et un vent conséquent qui attisait le foyer. Et les incendies de campagne l’été, ont généralement  les même causes. Pour le capitaine Manson du SDIS 53, "les machines qui percutent des cailloux peuvent provoquer des étincelles. Ou encore les fils électriques des enclos à vaches peuvent également être à l'origine de court-circuits propagateurs de flamme."

Ce ne sont pas des feux de chaume

 / © Pierre-Erik Cally
/ © Pierre-Erik Cally

Ce que l’on appelle a tort "feux de chaume" sont surtout des feux de culture.
Le feu de chaume qui consistait à brûler les déchets et les broussailles de manière contrôlée n’est pratiquement plus autorisé en France ou en tout cas particulièrement régulé.
Reste donc ces feux avant moisson, véritables incendies que les agriculteurs redoutent.
Les habitudes de travail doivent donc être adaptées à la saison…
Varier les horaires d'intervention dans les champs en fonction de la température (donc privilégier le matin et le début de soirée) et rester vigilant
quand les conditions météo (chaleur et vent) sont mauvaises. 
##fr3r_https_disabled##
incendie chaumes 1


Et si vous constatez un feu


Quant à l'automobiliste de passage quelle doit être sa réaction si d'aventure il détectait une fumée dans un champs qui doit toujours être considérée comme anormale ?
D’abord vérifier que les agriculteurs ne sont pas déjà sur place en train de maîtriser les premières flammes.
Et si ce n’est pas le cas, évidement appeler les services de secours.
Dernier détail : même si cela doit imposer quelques kilomètres en plus, mieux vaut ne pas passer sur la route au travers d' un écran de fumée en rasant
la parcelle incendiée : un suffit d'un brusque coup de vent pour qu'un retour de flamme encercle soudain les véhicules.
 / © Pierre-Erik Cally
/ © Pierre-Erik Cally

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en Politique avec Jérôme Fourquet, auteur de "L'archipel français"

Les + Lus