Salon : la nourrice a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire

La nourrice est soupçonnée d'avoir administré du Lexomil à un bébé de six mois
La nourrice est soupçonnée d'avoir administré du Lexomil à un bébé de six mois

La nourrice a été mise en examen pour "administration de substance nuisible à mineur de moins de 15 ans". Elle a également été mise à pied par son employeur, la Croix Rouge.

Par Robert Papin

Cette assistante maternelle était soupçonnée d'avoir administré un anxiolytique à un petit garçon âgé de six mois pour le calmer. Dans un premier temps l'enfant a été hospitalisé à l'hôpital de Salon-de-Provence avant d'être transféré à la Timone à Marseille. Son pronostic vital n'est pas engagé, aujourd'hui l'enfant est hors de danger il sortira dans le courant de la semaine prochaine. Selon une source proche de l'enquête, la nounou administrait réguliérement du Lexomil à l'enfant. Ce médicament pour adulte, destiné à lutter contre l'anxiété, n'est délivré en pharmacie que sur prescription médicale. La nourrice est une professionnelle expérimentée, elle exerçait depuis une vingtaine d'année notamment pour le compte de la Croix Rouge. L'employeur l'a immédiatement mise à pied. Le président de la Croix Rouge de Salon que nous avons pu rencontrer s'exprimera ce soir dans notre édition de 19h. Aujourd'hui, cette assistante maternelle a donc été mise en examen et placée sous contrôle judicaire avec interdiction d'entrer en contact avec la victime et d'exercer son activité.

Sur le même sujet

Les + Lus