Angers - AS Monaco : un duel au sommet

Ibrahima Touré ne reste jamais plus de deux matches sans marquer. Hors, il est resté muet contre Ajaccio et Châteauroux... / © AFP
Ibrahima Touré ne reste jamais plus de deux matches sans marquer. Hors, il est resté muet contre Ajaccio et Châteauroux... / © AFP

L'AS Monaco se déplace  ce soir à Angers pour le compte de la 11ème journée de ligue 2. Un match au sommet puisque les deux équipes sont en tête du championnat. Monaco reste sur deux matches nuls.

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP


Angers, équipe surprise du début de saison, accueille sans pression Monaco et son armada de stars pour tenter de leur ravir le fauteuil de leader de la Ligue 2, vendredi lors de la 11e journée.

Pas de pression pour Angers


"On n'a pas de pression. Ce match, c'est un peu David contre Goliath. C'est un match que l'on prépare comme les autres, et il est même plus facile à préparer car les joueurs sont archi-motivés", a ainsi déclaré jeudi devant la presse Stéphane Moulin, entraîneur du Sco qui reste sur quatre victoires et un nul après un mauvais
mois d'août (trois défaites de suite).

Effectivement, s'il est logique de retrouver aux premières places l'ASM du milliardaire russe Dmitry Rybolovlev et de l'expérimenté entraîneur italien Claudio Ranieri, la présence du club angevin, seulement devancé par Monaco
à la différence de but (+12 contre +7), surprend davantage.

Le défenseur angevin se méfie néanmoins de la réaction d'orgueil du club du Rocher, qui a investi massivement sur les derniers marchés des transferts pour rejoindre l'élite mais n'a pris que six points lors des cinq derniers matches - une défaite, une victoire et trois nuls, dont deux d'affilée à domicile.

"Gros test"


"On considère ce match comme un gros test car c'est le premier contre le deuxième. Cette opposition contre Angers et celle face à Nantes (lors de la prochaine journée, ndlr) vont nous permettre de savoir de quel bois on est fait. En revanche, ce n'est pas encore un tournant de la saison", a pour sa part déclaré Ranieri.

Adriano, le défenseur brésilien de Monaco, pour qui l'équipe "manque encore d'automatismes dans le jeu" et "ne joue parfois pas assez simple", s'attend à un "premier quart d'heure difficile", point faible récurrent de l'ASM depuis le début de saison.


Le groupe monégasque à Angers:

Gardiens : Caillard, Sourzac, Subasic

Défenseurs : Adriano, Appiah, Kagelmacher, Kurzawa, Raggi, Wolf

Milieux : Bajrami, Coulibaly, Dirar, Ferreira Carrasco, Mendy, Ndinga, Ocampos, Poulsen

Attaquants : Barazite, Germain, Touré

Sur le même sujet

Les + Lus