Marseille : Jonah Lomu attaque le stade Phocéen aux prud'hommes.

Jonah Lomu à son arrivée à Marseille en 2009
Jonah Lomu à son arrivée à Marseille en 2009

L'ancienne star mondiale du Rugby demande la requalification de son contrat au stade Phocéen. Le Néo-Zélandais a brièvement évolué dans ce club en 2009.

Par Robert Papin

L'audience plusieurs fois reportée aura lieu finalement le 5 décembre prochain aux prud'hommes de Marseille.

Jonah Lomu demande réparation via le mandataire de l'ancien club de rugby et via une société Luxembourgeoise qui exploitait son image commerciale  : Compulse SA.
Une société qui tente de "gagner du temps" selon Assia Bennezzar, l'avocate du joueur, en déménageant régulièrement son siège social. L'avocate craint que la société "finisse par liquider ses actifs afin de ne pas avoir à acquitter son dû".

Les indemnités réclamées par Jonah Lomu.

23 000 euros au titre de la réqualification de son contrat.
430 000 euros de dommages et intérêts.
71 700 euros au titre du préjudice moral.
21 600 euros pour frais professionnels.

A Marseille il espérait relancer sa carrière.

En  venant à Marseille en 2009, le meilleur marqueur d'essais de l'histoire de la Coupe du monde voulait donner un second souffle à sa carrière mais il fut rattrapé par des problèmes de santé.
Un syndrome néphrétique diagnostiqué en 1995 s'est réveillé et a fini par s'aggraver en 2011 en plein mondial avec un début de rejet d'une greffe rénale qu'il avait reçue.

Sur le même sujet

Les + Lus