• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Coupe d'Europe - le RCToulon assure sans briller face à Sale (17-6)

Le centre Matt Giteau du RCT. / © PAUL ELLIS / AFP
Le centre Matt Giteau du RCT. / © PAUL ELLIS / AFP

Toulon, peu inspiré mais robuste, s'est installé solidement à la 1re place de la poule 6 de la Coupe d'Europe, après sa victoire lors de la 3e journée, samedi contre Sale au Salford City Stadium (17-6), dans la banlieue de Manchester.

Par @annelehars

Le RCT, désormais à 13 points, a pris une belle option sur la qualification pour les quarts de finale, avant Cardiff-Montpellier dimanche, les Gallois n'ayant qu'un point, et les Héraultais culminant à 4.

Dès les premières minutes, le RCT étouffait un Sale, déjà incapable de nager dans les eaux du Championnat d'Angleterre, 12e et dernier, avec une seule victoire.

Bastareaud, homme en vue, gâchait d'abord une belle attaque, manquant complètement sa passe (2), avant de servir Wulf après contact, mais le coup de pied à suivre du Néo-Zélandais terminait en ballon mort (12). Les deux compères sévissaient encore une minute plus tard, mais, cette fois, le ballon sortait en touche dans les 22 m anglais.

Après, 20 minutes dans son camp à laisser passer la marée, les Sharks donnaient plus de fil à retordre au RCT, mais sans grand succès, puisque leur ouvreur Cipriani n'était guère efficace au pied (2 pénalités sur 4 en première période).

Revivez le fil du match sur le site du RCT.

Mais comme la faillite des buteurs n'épargnait pas Wilkinson (2 sur 5 en première période), seule une erreur de l'arrière de Sale, Miller, sous une chandelle, permettait à Toulon de prendre le large. David Smith récupérait le ballon, résistait au retour de Jennings et Cipriani pour plonger en coin (30). +Wilko+ donnait encore 3 points de plus à Toulon avant la mi-temps (11-6). 
Maladroits dans leurs initiatives, les Sharks, menés par un Cipriani peu inspiré en chef de banc, offraient les premiers points de la seconde période au RCT.

Masoe interceptait une passe de Cipriani pour une course folle avant que l'action ne se termine par une pénalité pour Wilkinson (14-6, 52).

Sous la pluie, les Toulonnais se contentaient ensuite d'exploiter des ballons de récupération, mais sans parvenir à aplatir (67, 80) ou commettant un en-avant près de la ligne (69). Une pénalité de Wilkinson mettait le RCT à l'abri à la 75e minute.
(avec AFP)

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus