Les squatteurs de la gendarmerie de Forcalquier veulent être relogés

© france3
© france3

Le tribunal d'instance de Manosque a renvoyé au 21 janvier sa décision concernant l'expulsion de 9 squatteurs installés dans l'ancienne gendarmerie de Forcalquier (04). En attendant, un collectif se bat pour reloger ces jeunes sans domicile fixe.

Par Annie Vergnenegre

L'ancienne gendarmerie de Forcalquier est inoccupée depuis 10 ans et c'est là qu'une dizaine de jeunes squatteurs ont élu domicile depuis la mi-juillet. Ils ont aménagé l'endroit et demandent à pouvoir y séjourner en attendant d'autres locaux.
Le Conseil Général des Alpes de Haute Provence, propriétaire des murs, a saisi la justice pour obtenir l'expulsion des résidents. Le tribunal a renvoyé sa décision au 21 janvier. 
Soutenus par l'association locale Quedal 04, qui a lancé une pétition de soutien, les jeunes squatteurs demandent à pouvoir rester sur place le temps nécessaire pour trouver des locaux disponibles pour leur projet de une centre social et culturel. 

Sur le même sujet

Les + Lus