Une nouvelle ligne ferroviaire qui remplacerait la LGV

© RAPHAEL AUPY / AFP
© RAPHAEL AUPY / AFP

Les chambres de commerce et d'industrie de la région PACA demandent des travaux sur les lignes existantes de chemin de fer plutôt que de continuer sur un projet de ligne à grande vitesse incertain et très coûteux. Des aménagements qui permettraient un gain d'une heure sur le trajet Marseille-Nice.

Par Karine Jerama avec AFP

Les chambres de commerce et d'industrie (CCI) de Paca appellent aujourd'hui à la mobilisation en faveur d'une "nouvelle ligne ferroviaire" (NLF) dans la région, plus rapide et moins chère à réaliser que le projet - incertain - de ligne à grande vitesse (LGV).

Les CCI demandent "un concensus des élus  et de la société civile" pour convaincre la commission désignée par l'Etat pour réexaminer ce dossier. Cette commission doit rendre son rapport au ministère des Transports en avril prochain.

Une traversée de Marseille en tunnel


Le projet prévoit une traversée de Marseille en tunnel avec une gare à 4 voies sous l'actuelle gare Saint-Charles, une quatrième voie dans la vallée
de l'Huveaune en direction de Toulon et une ligne nouvelle de l'Est Var à l'aéroport de Nice, sans imposer la très grande vitesse sur toute la ligne.

Ces réalisations permettraient de désaturer le réseau ferroviaire et routier dans la région tout en raccourcissant d'une heure le trajet Marseille-Nice, c'est-à-dire de répondre plus rapidement aux besoins de la population locale que le projet de LGV, et pour un coût inférieur: 7,4 milliards d'euros pour la première tranche, soit moitié moins que la LGV.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus