Marsactu.fr décortique les dessous financiers des Funny Z'animaux de Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Gensse
Le zèbre des Funny Z'animaux
Le zèbre des Funny Z'animaux

Clémentine Vaysse, journaliste du site d'informations Marsactu.fr a mené l'enquête et dévoile quelques dessous étonnants des Funny Z'animaux. 

Lire l'article sur le site de Marsactu: "Les Z'animaux ne sont pas sur la paille".



La journaliste Clémentine Vaysse a passé 4 jours la semaine dernière sur ces Funny Z'animaux, et a commencé à soulever des questions étonnantes sur ces statues animalières qui distraient les marseillais quand il se promènent sur le Vieux-Port, mais qui ne vont peut-être plus faire rire les contribuables.

"Au départ, il y a eu le constat, avec mon confrère Julien Vinzent - de Marsactu.fr- qu'un même organisateur était à la tête des Funny Z'animaux, des Cow Parade et des Cow Globe". Au fil de son enquête, la journaliste s'aperçoit qu'il est difficile, voir impossible d'obtenir des informations, notamment sur les montants de l'opération. "J'ai eu 3 fois l'organisateur des Funny Z'animaux au téléphone. Il verrouille tout !". Comme elle l'écrit dans son article, "sous ce vernis coloré se cache une opération de com’ fort lucrative, grâce à la générosité de la Ville".

Ce n'est que le 5eme article rédigé par Clémentine Vaysse sur Marscatu.fr.. Le jeune femme de 23 ans est en stage de fin d'études. Elle termine son Master 2 à l'Institut d'Etude Politique d'Aix-en-Provence et étudie en parallèle en école de journalisme. Dans l'idéal, elle souhaiterait se diriger vers le journalisme politique et nous sommes impatients de lire ses prochaines révélations sur le sujet.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.