Fanny, 19 ans, Reine de la 129ème édition du Carnaval de Nice

Du 15/2 au 6/3, Nice fête les 140 ans de son Carnaval dans l’ère moderne. Le Carnaval  a vu apparaître, en 1873, les corsi, les tribunes, devenant  un véritable spectacle. Le "Roi des 5 continents" régnera sur la 129ème édition.

Natalia 2ème dauphine, Fanny, Reine du Carnaval 2013, Julie, 1ère dauphine
Natalia 2ème dauphine, Fanny, Reine du Carnaval 2013, Julie, 1ère dauphine © Photos ville de Nice / Philippe Viglietti
Le  "Roi des 5 continents" régnera sur la 129ème édition du Carnaval de Nice, plus importante manifestation de la Côte d’Azur en hiver, un des trois plus importants au monde.
En 2012, l’affluence fut, une nouvelle fois, à la hauteur de l'événement; la billetterie a été la première bénéficiaire avec 4,6 %  d’augmentation.

Une fête populaire
Même mouvement positif de la fréquentation, estimée à plus d’un million dans la Ville. Plus de 193.000 billets ont été vendus, les recettes globales sont de l’ordre de 2 416 336€. L’ensemble des retombées économiques est estimé entre 30 et 33 M€ pour un budget d’organisation d’environ 7 M €."

"Roi des 5 Continents"
Le Carnaval, "Roi des 5 Continents", est fidèle à sa vocation d'universalité. Sa majesté accueillera comme invitée d’honneur : la Francophonie. En effet, les ViIIes Jeux de la Francophonie se déroulant sur ses terres du 6 au 15  septembre 2013, il apparaissait légitime de lui réserver ce titre.
Nice sera à l’occasion, ambassadrice de la France et accueillera des Chefs d’Etat et de Gouvernement du monde entier. 

Le Carnaval : un des piliers du patrimoine culturel de Nice 
Si le trait est resté proche de celui d’antan, un immense travail a été effectué quant aux techniques et matériaux pour la réalisation des chars et jusqu’à la finition. Du détournement de produits comme dans le 7ème art à la finesse de la sculpture pour les carnavaliers, de la modification des structures à la conception des costumes pour les fleuristes et les costumières, tout est fait afin d’améliorer sans cesse l’événement.
La mise en scène et en images est, elle-aussi, en phase avec son temps : drone, captation d’images, son, lumière, qui traduisent une montée en qualité constante; tout cela accompagne l’histoire racontée par le Carnaval qui décline une thématique en près de 40 chars.

Sur la place Masséna, 18 chars allégoriques ou burlesques défileront accompagnés de 50 grosses têtes et une centaine d’éléments d’animation, des arts de rue et 1000 musiciens venant du monde entier. Un tour du monde en 90 minutes... !

Face à la mer, les  20 chars de la batailles de fleurs mettront en valeur le patrimoine floral de la région (85 % des fleurs sont locales, 20 fleuristes, 8 000 à 10 000 fleurs lancées sur chaque char par des mannequins costumés).

Nouveauté : Le Rock ‘n’ Roll 10 miles du Carnaval
Cet évènement, se déroulera dans le cadre mythique de la Baie des Anges; il va allier course et musique. Il est organisé par le Rock ‘n’ Roll Marathon Series, plus grand programme mondial de courses à pied qui draînent, chaque année plus de 500.000 participants dans 30 villes américaines et européennes. Il sera suivi du « bain du Carnaval » à vocation caritative. Entre les 2, une méga zumba, elle aussi, caritative sur la promenade des Anglais.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval de nice