Monaco : Société des bains de mer : Le Britannique John Galvani nommé à la tête des casinos

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

John Galvani, 55 ans, a effectué sa carrière au sein de deux grands groupes internationaux, London Club International et Kerzner International. Il a notamment dirigé des casinos à Londres, Cannes, au Liban et au Maroc. Il prendra ses fonctions à compter de fin juin.

Par Yves Lebaratoux avec AFP

"Face au bouleversement économique qui modifie les besoins de notre clientèle traditionnelle, l'expérience internationale variée de John Galvani, dans des pays de cultures méditerranéenne et anglo-saxonne, sera un atout pour mettre en place les grands axes de la politique de redressement et de développement de ce secteur", souligne le groupe présent aussi dans l'hôtellerie de luxe, la restauration et l'organisation de spectacles.
Le chiffre d'affaires des jeux de la SBM a chuté de presque 40% en cinq ans (les douze derniers mois ne sont pas encore connus), en raison notamment d'une désaffection de la clientèle italienne voisine, enfoncée dans la crise.

L'objectif est aujourd'hui d'attirer des joueurs du Moyen-Orient, de la Turquie, des pays de l'Est.

John Galvani devra "engager une politique à moyen et long terme de développement de l'activité, au service et à l'écoute des clients, en mettant l'accent sur la qualité de l'accueil et sur une offre marketing adaptée à la demande internationale",précise la direction de la SBM.

Il sera aussi chargé de mettre en place un programme de formation pour permettre de "mieux répondre aux nouvelles demandes de la clientèle et aux tendances du marché".
Il devra aussi identifier au sein du personnel des casinos de futurs dirigeants "monégasques" des jeux et s'appuyer sur le "savoir-faire spécifique monégasque", ajoute la direction soucieuse d'arrondir les angles avec cette nomination extérieure.

Le groupe de 2.914 salariés compte 444 employés des jeux, dont la majorité (66,4%) de nationalité monégasque. Le secteur des jeux a traditionnellement été contrôlé par des Monégasques grimpant les échelons. L'entreprise est cotée en bourse, mais détenue à 69% par l'Etat.

Sur le même sujet

Les + Lus