• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La conférence de presse de Laporte, Wilkinson et Bastareaud après leur victoire en H Cup

© C.Monteil
© C.Monteil

Le manager du RCT, Bernard Laporte, accompagné de Jonny Wikinson, le capitaine, et Mathieu Bastareaud, homme du match, sont revenus sur leur exceptionnelle victoire et ces moments où cette finale de H Cup contre Clermont s'est gagnée.

Par Christophe Monteil

Les 3 nouveaux champions arrivent en conférence sans un sourire, un journaliste chambre: "heureusement que vous n'avez pas perdu sinon qu'est ce que ce serait...". Ils éclatent de rire et prennnent enfin une posture de vainqueurs. Bernard Laporte enchaîne immédiatement avant de répondre à une question, "je suis fier d'eux... j'ai vu des grands, comme Bakkies, comme Jonny, comme Mathieu". Puis il tient à féliciter son adversaire, "Clermont c'est un TGV qui avance à vive allure...nous on était fier de les jouer...merci à Clermont". 

Le manager du RCT explique ensuite, "on prend un essai casquette, à 15-6 tu te poses des questions. On a été obligé de faire du coaching plus tôt". Un coaching qui a notamment vu Michalak plus tôt qu'annoncé par Laporte hier soir. "Si on avait pris des points à 15-9 c'était fini, on avait perdu".

C'est ensuite Bastareaud qui revient sur un des tournants du match, lorsqu'à la 78ème minute, il monte très rapidement sur Skrela et contre son drop, "j'essaye de ne pas être hors jeu, j'y vais à fond et j'ai la chance d'être sur la trajectoire". Elu homme du match, il cherche à ne pas tirer la couverture à lui et reivent sur le collectif, "on a montré qu'on avait un bon esprit dans cette équipe, on a pas lâché, on est solidaire".

Wilkinson et Bastareaud insistent ensuite sur le fait que ce sont des pros et qu'ils vont rapidement se concentrer sur la demi-finale de Top 14, "dès lundi il va falloir swicher... on a fait la moitié du chemin, on peut faire quelque chose d'historique".

C'est le moment que choisi Laporte pour chambrer un peu les perdants, "ça nous a aidé quand on entendait les joueurs dire qu'ils feraient la fête après. On s'est demandé si on devait venir jouer, finalement on est venu..."

La conférence est terminée, les officiels de l'ERC enlèvent la coupe posée sur un socle à côté des Toulonnais, les Clermontois vont les remplacer en salle de conférence de presse. Un socle vide les attend.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus