Les sénateurs UMP-PS-PCF des Bouches-du-Rhône opposés à la métropole Marseille-Provence

L'ensemble des sénateurs des Bouches-du-Rhône, tous partis confondus, excepté le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (UMP), expriment mercredi dans un communiqué leur opposition à la création d'une métropole Aix-Marseille-Provence prévue par le projet de loi de décentralisation.

Par Afp

"Depuis de nombreux mois, 109 maires (sur 119) et présidents d'intercommunalités des Bouches-du-Rhône de toute tendance politique, contestent activement l'opportunité, pour Marseille et pour les Bouches-du-Rhône, de la métropole imposée par le gouvernement", déclarent Samia Ghali (PS), Sophie Joissains (UMP), Isabelle Pasquet (PCF), Serge Andreoni (PS), Bruno Gilles (UMP), Jean-Noël Guérini (PS), Roland Povinelli (PS).

"Si cette métropole se présente comme une réponse aux problèmes sociaux, de sécurité et d'endettement de la ville de Marseille, force est de constater malheureusement que son gigantisme et son extrême intégration n'offriront pas l'opérationnalité institutionnelle nécessaire", ajoutent les sept sénateurs dans un communiqué commun. Pour eux "les expertises authentifiées des maires démontrent, commune par commune, que la création de la métropole à laquelle correspond la disparition des EPCI (Etablissements publics de coopération intercommunale), entraînerait une augmentation de la fiscalité pour tous les habitants et une diminution non compensée des ressources municipales". Ils indiquent qu'ils défendront "collectivement près de 55 amendements" lors de l'examen du texte. Ces sept sénateurs tiendront une conférence de presse jeudi à 14h30 devant le Sénat alors qu'une délégation de maires hostiles à la métropole doit se rassembler également devant le Sénat.

La métropole Aix-Marseille-Provence prévoit que la future entité de 1,6 million d'habitants se substituera à six intercommunalités existantes (les agglomérations de Marseille, Aix-en-Provence, Salon, Aubagne, Martigues et Fos-Istres). La commission des lois du Sénat lors de son examen préalable du texte a repoussé au 1er janvier 2017 sa création alors que le projet de loi prévoyait le 1er janvier 2016. Deux autres manifestations contre le projet de loi de décentralisation doivent avoir lieu jeudi devant le Sénat, à 13h00 à l'appel des syndicats CGT et FO des personnels territoriaux et à partir de 11h30 des élus communistes.

Le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin, président du groupe UMP du Sénat, est en revanche favorable à la création de cette métropole.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus