Surveillance automatisée de la mer Méditerranée par les équipes du CrossMed

Un Zeppelin de 75 mètres de long survole les côtes varoises pour surveiller tout le trafic maritime / © France 3 Côte d'Azur
Un Zeppelin de 75 mètres de long survole les côtes varoises pour surveiller tout le trafic maritime / © France 3 Côte d'Azur

Le Cross Méditerranée (CrossMed) teste un programme européen intitulé I2C (prononcer eye to see) qui devrait permettre une meilleure surveillance maritime. Un "oeil pour voir", tel... Big Brother.

Par Pierre-Olivier Casabianca



Pour que ce système automatique de détection d'activités illégales fonctionne, de gros moyens ont été mis en place. Un logiciel a été créé tout spécialement pour traquer les activités illégales. Il analyse les données envoyées par les opérations de contrôle et les sémaphores installés entre l'Espagne et l'Italie.
Actuellement un Zeppelin survole les côtes du Var pour surveiller le trafic maritime. A son bord, du matériel haute fréquence capable de voir jusqu'à la Sardaigne.
Si un navire est suspect un bateau drone peut être envoyé. Commandé à distance il est suréquipé avec caméra très haute résolution et infra-rouge. 

Ce projet européen à 16 millions d'Euros emploie depuis 2010 près de 100 personnes au CrossMed de Toulon.


DMCloud:89013
Suveillance automatisée de la mer Méditerranée par les équipes du Cross Med
Interviews : Michel Morel, Coordinateur de recherches du projet I2C; Cdt Eric Lefebvre, Directeur du CROSS Méditerranée

Reportage: M.Coste, C.Mathieu, E.Mallet

Sur le même sujet

Les + Lus